Technique

La sécurité en grande croisière

Publié le 01 août 2016 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Avant de prendre la décision de partir, et parfois même pendant leur périple, la plupart des chefs de bord emmenant leur famille au bout du monde se demandent s'ils en ont les capacités et s'ils ne prennent pas de risques inconsidérés pour ceux qu'ils aiment. Et soyons clairs, ceux qui ne se posent pas la question de la sécurité en grand voyage n'ont pas grand-chose à faire sur les mers...
Le risque est inhérent au voyage. C'est un fait. Maintenant, l'expérience montre que les accidents dramatiques sont extrêmement rares, et quasiment toujours le fait d'une succession d'évènements imprévisibles et de mauvaises réactions de la part de l'équipage. D'où l'importance de partir avec un bateau bien préparé et un équipage rodé.

Protéger son multicoque en grande croisière - sécurité à bord

Pour naviguer en sécurité, il faut un chef de bord aguerri. Et pour cela, il faut naviguer, naviguer et naviguer encore et encore…

La sécurité, c'est avant de partir que tout se joue…

Nous ne comptons plus, au magazine, les familles qui n'avaient jamais navigué et qui sont parties (et revenues) d'un tour de l'Atlantique, de Méditerranée ou des Antilles sans aucun problème et ont pleinement profité de ce voyage. Mais pour y arriver, l'important, que vous partiez du niveau zéro ou que vous ayez déjà de bonnes connaissances en nav, est de suivre une formation adéquate pour soi et son équipage. Car si, à bord, il n'y a qu'une personne qui soit capable de manœuvrer, le moindre pépin anodin peut prendre des proportions beaucoup plus embêtantes…
C'est pourquoi la plupart des écoles de croisière insistent sur la formation de l'équipage dans son ensemble, enfants compris. Ainsi, chacun est apte à réagir dans les différentes situations critiques qui peuvent arriver, comme un début d'incendie, un homme à la mer, ou tout simplement pour laisser le skipper se reposer après une nuit difficile s'il ne s'agit que de prendre un ris ou de mouiller en arrivant dans la baie rêvée... L'idée est ici de permettre à chacun d'être autonome et au minimum de récupérer un homme à la mer, d'affaler et de hisser les voiles, de prendre un mouillage, de tracer sa route et bien sûr d'appeler à l'aide.
Il existe plusieurs possibilités pour se former à la nav sur un multicoque de croisière. Tout d'abord, on peut utiliser les services de véritables écoles de croisière, qui sont équipées de catamarans. Idéalement, il faut en choisir une qui vous fera naviguer sur un bateau similaire à celui de vos rêves. Cela vous permettra de valider votre choix, et de prendre vos marques plus facilement. Il y a ensuite plusieurs options possibles, du week-end de formation à la semaine complète, avec plusieurs autres stagiaires ou en privatisant le bateau, et même pourquoi pas pour une transat… Le but est, en fonction de votre niveau de départ, de vous emmener au statut envié et merveilleux de "chef de bord", et donc à l'autonomie…
Autre solution : vous avez déjà acheté votre bateau et maintenant il va vous falloir le prendre en main. Quel que soit son ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article