transatlantique

Course ou croisière : pourquoi choisir ?

Publié le 21 mars 2017 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "transatlantique"

Mapremièretransat,en2000,futunedécouverte.PartisdeMindeloauCap-Vert, nous avions atteint la Martinique après 17 jours de navigation dans une totale "zénitude". Voici ce que j'écrivais dans mon "blog" à l'arrivée :

"Merciauxpaille-en-queuequinousont apportésisouventcettelueurblanchedansleciel, auxdauphinsetàleurscrislanuitpendantlesquarts,aucieletsonapparatd'étoilesqui mêmesiellesnenousguidentplussontbienpratiquespourgarderuncap,àl'océanpour tout,à Catleyaquil'afait, à ma compagne qui m'a permisdelefaire,etsurtoutàmes équipiers..."

Pourlaversion2016 de la transatlantique,aprèsdes annéesdepratiquedelavoile,croisières,régates, etc.,je décidais deprendre un autre cap. Objectif transat, donc, mais je voulais passer par le Cap-Vert,tantcesîlesm'avaientlaissédesouvenirsdebeautésauvage, degentillessedeses habitants. Et cette fois, la traversée serait aussi parsemée derencontres,et la compétition pas tout à fait absente de ce rallyetransocéanique...Un classementàhandicap permet en effet de se jauger par rapport aux autres sur le rallye ARC avecpriseen comptedesheures moteur. On allait voir ce qu'on allait voir !

 

En course sur l'Atlantique

L'ARC+sedistinguedel'ARC classique parsonparcours,organiséen 2 étapes ;LasPalmas-Mindelo, Sao Vicenteau Cap-Vert,puis latransat vers Sainte-Lucie.

Pourlesrencontres,iln'yarienàpréparer,avec75 bateauxinscritssurl'ARC+(versionCap-Vert)et270surl'ARC classique, ellesfurentnombreuses,enrichissantes,joyeuses,folles ...

Article paru dans le numéro 182. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article