‹ Retour Multicoque

Spécial 200 – La couv’ de A à Z

Créez une alerte e-mail sur le thème "Multicoque"

L’historique Multicoques Mag

Nous ne sommes pas vraiment partis de zéro, puisque Multicoques Mag avait déjà mis en avant sur sa couverture ses 20 ans, ses 30 ans, et surtout son n100. Lequel a d’ailleurs été réservé à l’édition française : Multihulls World 71 a donc eu droit à une couverture « classique ». Notre premier choix a été de décliner ce n200 aux deux magazines. Ensuite, nous avons opté pour une formule générale relativement proche de celle du n100.

Inspiration vintage

Difficile, pour un numéro aussi symbolique, de dédier à un multicoque habitable moderne – et donc à un constructeur – notre couverture. Dès lors, deux possibilités : multiplier les images et donc les modèles, les ambiances, ou s’atteler à un travail de conception graphique. Nous sommes partis sur cette seconde option, tout en évitant les facilités communes à cet exercice – bougies, patchwork d’anciennes couvertures, etc. Mon inspiration de départ, c’est cette pub pour Hobie Cat avec le 18 qui saute une vague – visionnez la fameuse vidéo. Le Hobie, c’est un peu par là qu’on a tous commencé – l’Opti puis le Hobie ! Sollicité, le constructeur nous a proposé quelques images de sa photothèque ; on est restés à celles de l’époque. Ma favorite : celle du Hobie 14 vu de face.

 

Dessin vectorisé

Une fois l’image choisie, j’ai sollicité Cyril Richard, un ami – barreur hors pair mais également graphiste – pour la dessiner et la vectoriser afin qu’ensuite Laurent Debacker puisse la travailler à loisir. Trois modifications par rapport à l’original : le barreur devient plus visible, la côte disparaît et de la « matière » est ajoutée afin qu’il soit possible de cadrer le catamaran où bon nous semble sur la couverture. Cyril a réalisé au final deux dessins : celui de la photo retenue et une composition proche. Chaque dessin a été proposé à deux niveaux de définition ; j’ai opté pour le premier, en version moins détaillée.

 

Trois chiffres et des couleurs

J’imaginais placer le Hobie au-dessus du 200 ; les premiers essais de maquette m’ont rapidement convaincu que positionner les coques du petit catamaran sous le 200 était bien plus efficace. Du coup, le titraille a pris naturellement sa place à gauche. Reste à choisir la typo du 200… et les couleurs. On a commencé par le fond : après des dizaines d’essais, ce sont l’or – évidemment festif – puis le « menthol » – frais et moderne – qui se sont imposés. Le Hobie est décliné en clair et foncé. Et le 200 ? Nous avons tenté d’y placer des photos en cache, sans être convaincus. Les chiffres pleins étaient plus visibles, plus épurés. Une dernière tentative avec un volcan – au final légèrement flouté – sur le fond menthol nous a séduit pour l’édition numérique. Eau et feu, peut-être un peu osé pour le papier… Alors banco pour l’or et le bleu marine !

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article