Multicoque

Spécial 200 - L’histoire et les hommes

Créez une alerte e-mail sur le thème "Multicoque"

Eté 1984. Deux membres de l’Union Nationale des Multicoques rédigent le dernier bulletin de l’association. André Manchon est propriétaire d’un Tornado, et Gilles Abeloos d’un Victress 40 – plan Piver. Les voilà désœuvrés ou presque quand Gilles propose à André de monter une publication plus professionnelle, dans l’esprit du magazine anglais Multihulls International ou l’américain Multihulls. Le projet prend forme : un accord est trouvé avec l’UNM pour la reprise du titre Multicoques Magazine (Graham : on ne traduit pas ici), et le tandem est soutenu par un investisseur, Jean Gravel.

L’aventure peut commencer. « En mai-juin 1985, le numéro 0 est réalisé dans la cuisine d’André, dans son pavillon de Deuil-la-Barre, près de Paris, se souvient Gilles. Il est adressé aux membres de l’UNM, à mes clients des revues étrangères, aux associations de cata de sport, à des annonceurs potentiels, aux chantiers... On reçoit quelques commandes d’abonnement et quelques contrats publicitaires. Il faut désormais passer aux choses sérieuses et lancer la réalisation du no 1. Problème : aucun de nous n'a la moindre expérience de la fabrication d’une revue, de son édition, de sa distribution... Devant notre totale incompétence à réaliser une revue pro digne de ce nom, pour nous en sortir, nous faisons appel à un journaliste photographe nautique de l’agence SIPA, Gilles Klein. Il nous montre comment faire un chemin de fer (mise en page et contenu). Le numéro 1, avec en couverture une de ses photos de Formule TAG, est également créé dans la cuisine d’André, à l’aide de ciseaux et de bâtons de colle. Suite à un accord avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, en tant que créateur d’entreprise, André trouve un bureau à Cergy-Pontoise, bénéficiant d’un secrétariat commun, photocopieuse… le must. Plusieurs numéros verront le jour sous cette nouvelle adresse. Gilles Klein, bien sûr, mais également Christian Février, Erik Lerouge, François Salle, Jean-Luc de Moras, Philippe de Gorostarzu, Charles Chiodi (Multihulls), Jack Heming (Multihull International), Dick Newick, Derek Kelsall, et j’en oublie certains, ont tous participé au lancement des premiers numéros. »

Ces premiers numéros de Multicoques Mag traitent de courses, de voile légère et de croisière. On découvre la présentation du Blue 2 Bénéteau et du Catana 40. Les essais – Bourbon et Catana 40 – démarrent dès le n2 avec les premiers bords en tant qu’essayeurs des journalistes ; le magazine a donc suivi de près le développement des plus grands constructeurs d’aujourd’hui, pratiquement tous nés dans les années 1980. Pour son édition suivante, début 1986, la rédaction propose un « Spécial Salon » à l’occasion du Salon Nautique de Paris, aujourd’hui appelé Nautic. Ce numéro spécial deviendra notre fameux Guide d’Achat, publié en décembre.


Première publicité de Catana – MM015, 1988.

Bulletin d’abonnement dans MM003, en 1986.
 
« Marc Lombard, un architecte qui monte » – MM004, 1986.
 
Premier ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article