‹ Retour Technique

Fournisseur d’accès à Internet Starlink - Révolution ou déception ?

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Nos modes de vie changent à terre… comme en mer. Même en grand voyage, difficile de se passer des réseaux sociaux, vidéos et autre FaceTime qui jalonnent notre vie moderne. A bord, chacun réclame toujours plus de débit pour regarder des vidéos, mais aussi travailler. Les transmissions via satellite évoluent rapidement, comme le démontre la nouvelle offre Starlink qui a fait tant de bruit dans le monde de la grande croisière. Pour ceux qui restent près des côtes, il est aisé d’obtenir un haut débit (via une antenne spécifique ou un routeur) permettant d’envoyer et recevoir des photos et même des films avec un coût de communication raisonnable pour peu qu’il y ait une antenne à terre pas trop loin. Mais, dès qu’on croise au large, et a fortiori lors des longues traversées, disposer d’un bon réseau est compliqué, plus onéreux, et parfois plus encombrant. Jusqu’à une époque toute récente, surfer sur Internet n’était envisageable qu’avec des systèmes d’antenne radôme très chers et d’une grande complexité. Des installations cohérentes avec des unités de très grand luxe ou de course au large, mais pas avec des multicoques de 40 à 45 pieds. Plus adaptés aux voyageurs, les téléphones satellitaires du type Inmarsat, Iridium, Globalstar ou encore Thuraya offrent des débits médiocres inférieurs à 150 Kb/s (voir encadré « mesures et démesure ») permettant d’envoyer des emails et de recevoir des fichiers grib, ce qui est suffisant pour la sécurité et une communication basique, mais ne permet pas d’envoyer des photos, et encore moins de charger ou de produire de la vidéo. Pour exemple, un appel Whatsapp demande 1 Mb toutes les 10 secondes, et surfer sur Google ou YouTube réclame 11 Mb/s. Cinq personnes connectées à YouTube en même temps exigent un débit de 50 Mb/s.
Autant dire que, jusqu’à présent, ce genre d’usage « domestique » était inenvisageable au large. Mais tout vient de changer avec Starlink, qui propose des kits permettant de se connecter, via son réseau de satellites basses altitudes lancés par Space X (voir tableau des offres Starlink). Avec une antenne, un routeur et une application assez simple à installer, il est désormais possible de profiter d’une connexion de 60 à 200 Mb/s selon la formule choisie et l’endroit où l’on se trouve. Une révolution pour le monde de la plaisance : sans plus attendre, les navigateurs en voyage ont commandé, installé et utilisé la connexion Starlink – pour leur plus grande satisfaction.

Des témoignages éloquents en faveur de Starlink


Radio-ponton et surtout les réseaux sociaux ont fait le job... Cyril et Magalie Jagot, à bord de leur Catathai 40 Black Lion, viennent de franchir le canal de Panama, en route pour le Pacifique…
Avant de quitter l’Atlantique, le couple a installé l’antenne du kit Starlink Véhicules de loisirs (désormais dénommé ROAM), lequel a été livré à Saint-Martin. Facturé 450 €, ce kit est arrivé en une semaine et depuis son installation fournit une connexion illimitée pour 100 €/mois. Le ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous à Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article