Pacifique

Twiny : vive la boucle atlantique !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

C’est la dernière nuit en mer. Sur les 2030 milles qui séparent Mindelo de la Martinique, il ne reste que 50 petits milles à parcourir. Nous avons enroulé le foc pour ne pas arriver trop tôt. Les premiers jours, la houle nous a laissé le temps de nous amariner. C'était calme et nous avons pêché trois poissons trois jours de suite. Les filles ont joué dans leur petite piscine, dessiné, peint, découpé, collé, fait des jeux de société, de la pâte à modeler/à sel et regardé des dessins animés. La batterie de notre système de communication par satellite Iridium Go nous a lâchés, mais Henri Mac Gyver a réussi à bidouiller avec la batterie de l'aspirateur, et ça a marché ! Après une semaine, le vent et la mer ont forci, nous avancions vite, nous étions certes amarinés, mais c'était moins agréable. Nous allions trop vite pour pêcher, les produits frais commençaient à manquer (et nous ne trouvions plus si bons les yaourts du Cap-Vert à conserver à température ambiante). Nous nous sommes donc mis aux fourneaux : pains, brioches, brownies aux noix, gâteaux au yaourt, crêpes, cramble aux poires, cake thon/tomates/fromage, tarte thon/tomate, spaghettis thon/tomate… Des dauphins tachetés et deux magnifiques petits rorquals (moins de 6 m) se sont frottés à nos coques. Nous avons reconnu plusieurs types d’oiseaux, mais, à part les quelques poissons volants perdus sur les trampolines et trois cargos aperçus au loin, nous étions bien seuls. Les couchers/levers de soleil, les phases de la lune, les étoiles/planètes/satellites nous ont aussi bien occupés. J'ai lu six livres, le temps passait malgré tout très lentement, et nous avions hâte d'arriver. Les sentiments sont paradoxaux : d'un côté, on a enfin le ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article