Voyage

Les Bermudes

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

La croisée des chemins

Après une saison supplémentaire en Caraïbe, le projet de cette année était de se diriger vers l’ouest, en route pour le canal de Panama et l'océan Pacifique. Mais nous n’avions pas fait autant de route que nous le souhaitions l'année dernière lors de notre périple le long de la côte est américaine. Ce retard, combiné avec la menace d'un épisode El Niño – j'ai déjà traversé le Pacifique pendant une année El Niño –, nous a décidés à nous diriger au nord de nouveau pour visiter le Maine et la Nouvelle-Ecosse. En partant des BVI, les Bermudes semblaient une escale logique pour relâcher sur la route. Le World Cruising Handbook de Jimmy Cornell considère que les Bermudes "ont peu à offrir en termes de croisière"... mais nous naviguions en compagnie d'amis qui bénéficient des informations les plus fiables en matière de navigation grâce à une bonne connaissance du terrain.
Nous avons fait la clearance de sortie à Spanish Town, Virgin Gorda, et nous avons levé l'ancre le 16 mai. Un certain nombre de bateaux empruntaient notre route en même temps que nous ; certains à destination de la Nouvelle-Angleterre, les autres pour l'Europe via les Açores. Les Bermudes constituent un arrêt pratique pour ces deux routes : c’est l'une des raisons pour lesquelles l’archipel voit passer chaque année mille voiliers environ.

Croisière aux Bermudes

Notre Athena 38 profite des mouillages bermudiens avant de remonter vers le nord.

Notre passage au nord

Les conditions de navigation étaient tout simplement parfaites pour nous : quatre jours avec un vent d'est entre 12 et 20 nœuds, qui tournait lentement vers le sud avant de s’évanouir complètement le cinquième jour. Il y avait une houle sensible d'est, mais cela n'a posé aucun problème pour notre catamaran. Nous sommes restés en contact avec nos amis sur un autre voilier pendant cette traversée. Leur catamaran sud-africain de 44 pieds est plus rapide que nous, mais avec leur nacelle beaucoup plus basse que la nôtre, leur bateau est vite devenu inconfortable. Ils n’ont pas pu suivre la route directe, ce qui les a conduits, en tirant des bords pour trouver le bon angle par rapport aux vagues, à faire plus de distance. Nous sommes arrivés presque en même temps, après avoir parcouru une centaine de milles de moins qu'eux. Une autre confirmation que nous avons choisi le bon bateau ! Et si d'autres preuves étaient nécessaires, nous étions en communication avec trois monocoques qui sont partis un jour après nous. Ils prenaient des conseils météo de routage depuis la terre par l'intermédiaire de la BLU – je préfère pour ma part télécharger les fichiers Grib et me faire ma propre opinion. Le conseil qui leur a été donné était d’éviter un système météo qui progressait vers eux en poussant au sud du 24°N. Cela a été confirmé par le vent faiblissant et les précipitations de notre dernier jour, mais j’étais certain que nous serions bien aux Bermudes au moment où le mauvais temps arriverait, aussi, nous n’avons pas ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article