Pacifique

Kenobi : quatre garçons (suédois) dans le vent... de Lau Group, Fidji

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

En arrivant à SavuSavu, le permis de croisière, obligatoire, a été obtenu en seulement 48 heures, et dès le lendemain, une bonne fenêtre météo s’est ouverte, avec deux jours de vents d’est très légers, nous permettant de rejoindre au moteur l’île la plus à l’est, Fulaga. Sur place, nous avons pu traverser le lagon avec l’aide des images satellite de Google Earth, et de waypoints, avant de poser l’ancre sur un fond de 4 mètres de sable blanc. Le mouillage parfait. L'étape suivante a consisté à se rendre au village principal, Moana-i-Cake, et de faire la "coutume" auprès du chef. Au Fidji, la "coutume" est obligatoire dès lors que l’on visite des petites îles et des villages qui sont tous régis de manière traditionnelle par un chef de village. Vous demandez au chef la permission de mouiller, et de se rendre à terre sur leur île. Il importe de respecter le code vestimentaire qui s'applique dès lors que l’on pénètre dans le village : pas de chapeaux, de lunettes de soleil, de sac à dos, et, pour Sevu-Sevu, pas de shorts. Comme nous avions renoncé à acheter chacun un sulu (la jupe traditionnelle fidjienne), agréable et aérée, nous avons donc enfilé nos pantalons longs, et marché vingt minutes pour rejoindre à pied le village, par une journée chaude et humide. Une grande pelouse fait face à l’église. Vêtements suspendus à sécher, fumée sortant des cheminées. Nous avons présenté au chef le cadeau traditionnel, constitué d'un paquet de racines de kava séchées, ainsi que du montant de la taxe de ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article