voyage en famille

Escale à l’autre bout du monde… Nouvelle-Zélande (1re partie)

Publié le 01 juin 2016 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "voyage en famille"

Whangarei est la plus grande ville du Northland (50 000 hab. environ). Sur le ponton de Town Basin Marina, c’est Brian Caulton, le marina manager, qui nous prend lui-même les aussières. On n’est pas habitué à ça, chez nous. Service d’abord, et avec le sourire. Ce sera notre première impression, en mettant le pied en Nouvelle-Zélande : les locaux sont agréables, sympathiques, chaleureux. Nous sommes amarrés pour quelques jours au cœur même de la ville, après notre traversée depuis les Tonga. On aperçoit des voitures, des grands-mères qui promènent leurs petits-enfants, de solides gaillards coiffés d’un chapeau de farmer qui descendent une Red Lion à la terrasse des bistrots, des concessions de voitures japonaises, et des magasins. Barbara et les kids sont fascinés. Lâchés en ville, avides de courir, comme des chiens trop longtemps tenus en laisse dans le relatif dénuement des petites épiceries "merdiques" des îles du Pacifique. Notez que je ne suis pas le dernier à apprécier, pour un temps, cette abondance retrouvée. La notion de bonheur, dans son aspect matériel, est sans doute relative. Supprimez la possibilité de comparer, et vous aurez bien du mal à apprécier. Le voyage au long cours conduit à la recherche de la frugalité heureuse. Il faut voyager, donc. Voyager, comme une exigence morale de salubrité personnelle. Le voyage aide à remettre les choses à leur place, et à les y garder.
Mais pour l’heure, après plusieurs mois de relative privation (monotonie ...

Article paru dans le numéro 177. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article