Pacifique

Bonobo : en escale à Hao

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

Nous approchons d’Amanu, nous sommes en avance sur la marée basse. Ici, le navigateur doit se familiariser avec les passes. Un lagon se remplit et se vide en suivant le cycle des marées. Il se remplit également avec une forte houle qui remplit le lagon (on appelle ça l’ensachage), et y augmente la hauteur d’eau. Le courant est alors continuellement sortant. La pluie ne nous permet pas de visualiser la passe, à 500 m devant nous. La prochaine marée basse est à 18h00, et il fera nuit. La décision est prise sur-le-champ : barre à gauche toute, cap sur Hao. Nous nous présentons à la bonne heure, Bonobo a fait fort, 15 milles en deux heures et sept minutes ! Le mascaret se forme déjà et est impressionnant. Nous manœuvrons un chouïa à gauche du centre de la passe, là où le courant semble plus faible. La carte indique encore 3,5 m à cet endroit, ça devrait le faire. Bonobo se cabre, patine, part vers la droite, vers la gauche, la sueur perle sur le front de la barreuse. Le capitaine vérifie les instruments, les tours moteurs, la vitesse, puis court à nouveau vers l’avant pour vérifier qu’aucun obstacle ne barre la route, car nous sommes bien en dehors du chenal. Notre vitesse tombe de 6,5 à 2 nœuds, puis 2,5 nœuds, nous reprenons ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article