Technique

Une transat à la carte

Publié le 01 décembre 2014 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

C’est décidé, vous traversez ! Trois ans que votre beau multicoque sillonne votre zone côtière préférée. Certes, cela n’a été que du bonheur, mais n’est-il pas avant tout conçu, fabriqué, rêvé, acheté pour aller plus loin ? La petite plaque d’homologation vous le rappelle tous les jours : Catégorie de conception A – Transocéanique ! Alors maintenant que les enfants sont grands, que vous avez suffisamment de recul sur votre vie professionnelle pour pouvoir partir quelques semaines, il faut y aller. D’est en ouest pour passer l’hiver sous le doux climat antillais, ou d’ouest en est pour profiter des charmes du Vieux Continent au meilleur de l’été, le programme fait l’unanimité. Pour le top départ, à moins que vous ne soyez particulièrement masochiste ou totalement inconscient, respecter le rythme des saisons est impératif : à partir de novembre vers le Nouveau Monde, dès mi-mai pour rallier l’Europe. Dans ce cadre temporel, les divagations géographiques seront proportionnelles à votre temps libre. Si vous voguez vers l’est, le grand saut peut se faire raisonnablement depuis les Canaries, mais le Cap-Vert et le Sénégal attirent par leur singularité. D’autant que leur visite permet de se positionner plus sud, plus tard dans la saison, soit une probabilité accrue d’accrocher le fameux train des alizés. Le rêve de tout marin. Hisser le spi à la longitude du Cap-Vert et l’affaler au passage entre Sainte-Lucie et Martinique ! En sens opposé, le parcours est presque imposé. Les Açores représentent un carrefour incontournable qui verra les trafics se disperser entre aficionados méditerranéens et amoureux des côtes atlantiques. Mais voilà, plus l’échéance approche, plus les questions métaphysiques se bousculent dans votre tête. Est-ce que la famille va supporter la distance, la durée ? Est-ce que je ne ferais pas mieux de la réaliser en solitaire pendant que les moins passionnés que moi rejoindraient le bord en avion à destination ? Un ou deux copains bons marins ne seraient-ils pas les bienvenus à bord pour réduire la durée des quarts et apporter leur expérience, surtout en cas de coup dur ? Et si on se joignait à un rallye pour rassurer tout le monde ? Bref, vous ne savez plus ou vous en êtes, ni ce que vous devez faire. Il est temps de peser avantages et inconvénients de chaque formule.

Chacun sa transat

La transat est souvent le rêve d'une vie : traverser l'Atlantique à la poursuite du soleil…

En famille

Si vous avez l’impression de ne pas avoir vu vos enfants grandir, de ne plus avoir échangé sur le fond avec votre conjoint(e) depuis trop d’années, une transat est une session de rattrapage express idéale ! Douze, quinze, vingt jours au rythme lent de la houle et du vent, sans rien d’autre à faire que partager ! Bien sûr, il y aura quelques moments de tension, mais ils seront vite oubliés au regard des moments de bonheur : un coucher de soleil, une discussion impromptue, un morceau de musique apprécié, une partie de cartes endiablée, un repas ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article