Diagnostic

Une transat à la carte

Publié le 01 décembre 2014 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Diagnostic"

C’est décidé, vous traversez ! Trois ans que votre beau multicoque sillonne votre zone côtière préférée. Certes, cela n’a été que du bonheur, mais n’est-il pas avant tout conçu, fabriqué, rêvé, acheté pour aller plus loin ? La petite plaque d’homologation vous le rappelle tous les jours : Catégorie de conception A – Transocéanique ! Alors maintenant que les enfants sont grands, que vous avez suffisamment de recul sur votre vie professionnelle pour pouvoir partir quelques semaines, il faut y aller. D’est en ouest pour passer l’hiver sous le doux climat antillais, ou d’ouest en est pour profiter des charmes du Vieux Continent au meilleur de l’été, le programme fait l’unanimité. Pour le top départ, à moins que vous ne soyez particulièrement masochiste ou totalement inconscient, respecter le rythme des saisons est impératif : à partir de novembre vers le Nouveau Monde, dès mi-mai pour rallier l’Europe. Dans ce cadre temporel, les divagations géographiques seront proportionnelles à votre temps libre. Si vous voguez vers l’est, le grand saut peut se faire raisonnablement depuis les Canaries, mais le Cap-Vert et le Sénégal attirent par leur singularité. D’autant que leur visite permet de se positionner plus sud, plus tard dans la saison, soit une probabilité accrue d’accrocher le fameux train des alizés. Le rêve de tout marin. Hisser le spi à la longitude du Cap-Vert et l’affaler au passage entre Sainte-Lucie et Martinique ! En sens opposé, le parcours est presque imposé. ...

Article paru dans le numéro 168. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article