Technique

Les bossoirs et portique : Remonter l’annexe à bord de son multicoque

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Avantage aux catamarans

Mettre à l’eau et remonter l’annexe est parfois une opération quotidienne, voire plus fréquente encore. Sortir le dinghy de l’eau améliore les performances sous voile – ou limite la consommation de carburant. C’est également le meilleur moyen d’éviter de se le faire dérober pendant la nuit… Vu la fréquence de manipulation, autant soigner l’opération, histoire d’éviter tour de rein et autre lumbago. Avec leur grande largeur, les multicoques, et surtout les catamarans, offrent les meilleures dispositions au stockage « prêt à servir » d’une grande annexe. Il n’est pas rare de voir des dinghies de plus de 3 mètres de long sur des catamarans d’une quarantaine de pieds. Difficile de suivre pour un monocoque, même en dégonflant l’engin à fond de cale. Si l’on écarte d’emblée le stockage sur le trampoline (toujours possible) et la mise à l’eau avec la drisse de spi (valable seulement pour les petites annexes, il existe plusieurs façons de la ranger au niveau du tableau arrière. Les bossoirs représentent le moyen le plus courant ; mais la prolifération des plates-formes de bain arrière est une récente aubaine pour nos annexes. Autre possibilité, souvent utilisée par les monocoques, mais désormais reprise à bord de nos multicoques, le portique. Dernière option XXL : la passerelle hydraulique ou la grue, que l’on voit souvent sur les multiyachts.

Les bossoirs

C’est le moyen le plus simple et le plus efficace pour remonter votre annexe sans trop d’effort. Si votre multicoque n’en est pas équipé, on trouve chez les shipchandlers des modèles en inox à partir de 300 € la paire. Ces modèles premiers prix ne supportent toutefois pas une charge très supérieure à 50 kg, ce qui limite drastiquement la taille de votre annexe. Pour une annexe de 3,50 mètres, tablez en effet sur 150 kg avec le hors-bord et le carburant. Pour ceux qui n’aiment pas l’esthétique proéminente de ces espars, il existe des modèles télescopiques : ils se rétractent sous le plat-bord du tableau arrière. En adaptant un jeu de poulies, on peut faire revenir les bouts de hissage sur un winch, dédié à la grand-voile, par exemple. Pour les amateurs de performances qui ne souhaitent pas trop alourdir la voûte arrière, des fabricants proposent des modèles en composite polyester, et même en carbone.

Les bers sur plate-forme

Beaucoup de catamarans sont aujourd’hui équipés, en option, de plates-formes de bain. Qu’elles soient à commande hydraulique ou manuelle à l’aide d’un winch, elles permettent de déposer l’annexe dans l’eau très facilement en s’abaissant au-dessous du niveau de la mer. Il est tout de même nécessaire d’installer des bers et des saisines pour maintenir le dinghy correctement. Les bers existent en inox ou en composite ; ils sont escamotables afin de limiter le risque de se prendre les pieds dedans, et de profiter de la plage de bain. Cette disposition est très adaptée à une annexe très lourde : les plates-formes hydrauliques peuvent en effet ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article