‹ Retour Technique

B.a.-ba du cata Une épissure chaîne/textile pour le mouillage

Publié le 01 avril 2016 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Si les grands multis privilégient le "tout chaîne" pour faciliter le travail du guindeau, c’est au prix de beaucoup de poids supplémentaire, le plus souvent à l’avant du mât, dans la baille à mouillage – ce qui est moins dramatique qu’à l’étrave d’un monocoque, c’est vrai. Pensez : 50 m de chaîne de 8, c’est 70 kg devant la nacelle ! Pour une petite unité, une ligne de mouillage mixte chaîne/câblot est évidemment préférable, d’autant qu’elle assure une bien meilleure élasticité que la chaîne seule, surtout si vous ne disposez pas d’une patte d’oie… sans parler du prix du câblot au mètre, moins onéreux que la chaîne : moins de 3 euros pour du 14 mm contre 4,70 pour de la chaîne de 8. Encore faut-il soigner la liaison. Hors de question d’utiliser un simple nœud : il peut se défaire, il est sensible au ragage et fait perdre au cordage une bonne partie de sa résistance. L’épissure sur cosse associée à une manille, très fiable, est préférable, mais présente un défaut : la cosse et la manille se bloquent volontiers au passage d’un davier étroit, souvent présent sur les petites unités. Quant aux rares guindeaux capables de travailler avec du câblot, ils ne digèrent pas du tout les manilles… C’est là que l’épissure chaîne/câblot présente un grand intérêt. Elle assure en effet une parfaite continuité entre les deux éléments. Ça roule avec aisance sur le réa, ça glisse sur le fil d’inox, et ça ne lâche pas ! Et en plus, au prix de l’inox A4 aujourd’hui, c’est certainement la moins coûteuse de toutes les liaisons.

Epissure chaîne/textile mouillage catamaran

Grâce à cette liaison, plus besoin de se poster au davier pour faire passer la cosse et la manille.

Une bonne épissure démarre par un bon couple… Celui-là n’est pas difficile à établir : il suffit que deux torons du câblot puissent rentrer dans le même maillon de chaîne. Avec de la chaîne de 6 mm, le câblot de 10 à 14 mm convient parfaitement.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 1

Comptez 12 torons depuis l’extrémité du câblot et faites un repère à l’aide d’un marqueur ou d’un adhésif. C’est la bonne longueur pour assurer une épissure à la fois compacte et non susceptible de glisser.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 2

Avant de détoronner le bout, faites une petite ligature à l’aide de fil à surlier et d’une aiguille. Piquer quatre ou cinq fois une paire de torons, puis faites des tours morts et des demi-clés. Les trois torons, devenus solidaires, ne bougeront plus.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 3

Chaque toron peut être libéré. Et comme rien ne ressemble plus à un toron blanc qu’un autre toron blanc, identifiez-les grâce à un code visuel. Ici, on a utilisé de l’adhésif.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 4

C’est parti ! Le premier toron passe dans le premier maillon de la chaîne. Pas n’importe comment : l’idée est que le toron suivant arrive dans l’autre sens, un principe maintenu tout au long de l’exercice.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 5

Le deuxième toron passe donc lui aussi dans le premier maillon, en croisant le premier. Fin de la première passe, souquez fermement en plaçant la chaîne bien dans l’axe.

Epissure chaîne/textile méthode mouillage catamaran étape 6

Au troisième toron de jouer : celui-là attaque le deuxième maillon de la ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article