Voyage

Avitaillement - Comment bien stocker les vivres à bord ?

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Vous venez de faire les courses pour une semaine ou deux de croisière côtière. Toutes les denrées sont sur le quai ou dans le dinghy, et vous vous demandez bien ou tout cela va pouvoir rentrer. Rassurez-vous, la plupart de nos multicoques sont pourvus de nombreux équipets et coffres, tout devrait rentrer sans problème… Une fois chargé à bord, il faut bien que chaque aliment trouve sa place, oui mais laquelle ? Cinq points sont à prendre en considération : le roulis, l’humidité, le poids, la péremption et l’emballage. Le but est que votre ratatouille ou votre omelette ne soit pas faite avant d’arriver dans la casserole ou la poêle. Si les emballages en carton sont à proscrire pour une croisière longue durée (les larves de petites bêtes adorent s’y loger), pour quelques jours, ils sont un bon allié pour caler les provisions. Il est préférable que tout l’équipage, y compris les enfants, soit autonome pour le petit déjeuner ou les petits coups de fringale. L’accès rapide est important – sinon, gare au mal de mer ! Dans le cadre de cet article, nous avons rangé l’avitaillement à bord d’un catamaran de croisière de 40 pieds pour une semaine de croisière. Les repas et les en-cas pour cinq adultes et deux enfants reflètent une situation courante. Voici en diaporama comment nous avons compartimenté les denrées.

 


Voilà les courses déchargées sur le ponton. Il est temps maintenant de les ranger à bord, mais pas n’importe comment – une opération qui prend facilement une à deux heures. Le but est que tous les vivres trouvent la bonne place, soient facilement accessibles et en sécurité.

 


L’eau, les conserves et le lait sont assez lourds et se stockent le plus bas possible pour ne pas nuire au comportement marin du multicoque (ici, sous les planchers de la nacelle). Le lait en brique ne doit pas être stocké dans le fond des coques, car cet emballage craint l’humidité.

 

Pour conserver les fruits et légumes pendant une semaine ou deux (mais pas plus), il est possible d’utiliser des boîtes en carton que l’on trouve au supermarché. En les séparant, on évite que le roulis ne les fasse se gâter. Il faut aussi les retourner tous les jours pour prévenir de toute trace de moisissure. Pour une plus longue durée, les filets sont une excellente option.

 

Le pain, le sucre, les confitures, et les boissons du petit déjeuner seront faciles d’accès pour ceux qui se lèvent tôt s’ils sont bien regroupés dans un même placard. Le chocolat et les céréales sont placés en bas pour les enfants. Un équipet peut être réservé au café.

 


Les en-cas pour le goûter ou le quart de nuit sont à ranger dans un équipet dédié. Les enfants – et bien sûr les adultes – pourront venir se servir facilement sans être contraints de retourner tout le multicoque. Le quart de nuit sera ainsi bien plus facile…

 


Les sachets en plastique, le papier aluminium et autres serviettes sont utilisés plusieurs fois par jour – autant les rassembler dans un seul ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous ? Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article