‹ Retour essai

LEOPARD 40’ Un 12 mètres efficace pour la croisière familiale

Publié le 01 août 2015 à 10h54

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Signe des temps, le créneau des 40’ est énergiquement réinvesti par la majorité des constructeurs, qui proposent tout à tour de nouveaux modèles. Le Leopard 40’ a fait son apparition à Miami en février 2015 et a été présenté aux amateurs européens au salon du Multicoque de la Grande Motte en avril. Nous avons profité d’une belle journée ventée au large de Nice pour tester son comportement.

Un 40’ héritier d’une histoire

De 1988 à 1996, le chantier Robertson & Caine a surtout fabriqué des prototypes de grandes tailles (de 60’ à 72’) dédiés à la course au large et à la croisière rapide. Il s’agissait principalement de monocoques, mais aussi de quelques catamarans de 40’. Cette activité fondatrice fut abandonnée au profit d’une gamme complète de catamarans (38’, 42’, 45’, 47’) signée Simonis-Voogt et essentiellement construite pour le loueur Moorings. En 2002, le nouveau 40’ est conçu par Gino Morelli, il est présenté en Europe sous le nom de Moorings 4000 et restera en production jusqu’en 2005. Viendront ensuite les Leopard 38’ (jusqu’en 2009) et 39’ (jusqu’en 2014), dont la seule différence se situe au niveau de l’architecture du bimini.

Essai Leopard 40

La finesse des entrées d'eau, la garde au sol (0,78m) et l'équilibre général du Leopard lui permettent de franchir tête haute l'exercice du près par mer agitée

Le Leopard 40’ version 2015

Le lancement de ce catamaran de 12 m achève la refonte de la gamme, qui se décline aujourd’hui en 40’, 44’, 48’ et 58’ pour les voiliers, 43PC et 51PC pour les versions à moteur ; ils sont tous signés Simonis-Voogt. Lors de l’essai du ...

Pour lire l'intégralité de ce contenu, achetez l'essai

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article