Voyage

Préparer son retour pour profiter à fond de son année sabbatique en catamaran !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Que vous partiez quelques mois, une année ou cinq ans, vous allez rapidement changer de manière de vivre en naviguant. Tout à coup, suivre l'actualité vous semble tout simplement sans intérêt, vous récupérez vos e-mails une fois par semaine au maximum, vous portez beaucoup plus d'attention à vos leurres ou à votre gréement qu'à votre téléphone portable, et l'apéro quotidien avec les bateaux-copains a avantageusement remplacé la réunion avec le patron de la fin de journée… Bref, vous vous êtes "tropicalisé", et surtout vous avez pris conscience que certaines choses valaient plus d'être vécues que d'autres. Alors, comment cela va-t-il se passer à la fin de votre voyage, lorsqu'il faudra reprendre une vie dite "normale" ?

AN-TI-CI-PER

La règle d'or pour un retour en douceur est d'anticiper. C'est l'avis général de tous les navigateurs au long cours. Revenir un beau matin à votre port d'attache, après quelques mois ou quelques années, sans savoir ce que vous allez faire est la garantie de se retrouver rapidement en déprime...

Car, avant le départ, vous avez une multitude de problèmes à résoudre, vous devez tenter de répondre à de nombreuses questions, qui sont toutes plus essentielles les unes que les autres dans le cadre de votre navigation à venir. Pendant le voyage, il y a le quotidien : entretenir le bateau, choisir le prochain mouillage, trouver la bonne recette pour préparer le poisson que vous venez de pêcher, faire les clearances, donner rendez-vous à la famille qui vient en vacances, et retrouver les bateaux-copains. Bref, une vie pleine et entière qui ne laisse que peu de temps pour se poser la question de l'après.

Pourtant, un beau matin, le voyage s'achève, et c'est une nouvelle aventure qu'il faut trouver pour se donner, à nouveau, une raison de profiter de la vie, souvent loin de son bateau chéri et de ces mouillages idylliques qui vous ont tant charmé.

La règle est donc l'anticipation. Mettre le bateau en vente au moins six mois avant la fin de son périple est le meilleur moyen de commencer à se projeter dans l'après. La situation actuelle est plutôt favorable. La revente ne devrait pas trop poser de problèmes, surtout pour un bateau bien entretenu, à l'historique connu et vendu au prix du marché. En ce moment, comptez entre 4 et 6 mois maximum pour un bateau de grande série. Moins pour un bateau très recherché, plus pour les bateaux plus "ésotériques" et moins connus. L'essentiel est donc de se faire aider pour évaluer justement le prix de son bateau, que l'on a toujours tendance à surévaluer – mon bateau, c'est le plus beau !... Et c'est là l'erreur qui peut coûter très cher. Il y a un prix pour vendre, et un prix pour garder son bateau : à vous de faire votre choix.

Quand les premières annonces sont diffusées, vous commencez à préparer votre retour. Où allez-vous vivre ? Si vous êtes parti pour une année sabbatique, peut-être avez-vous gardé votre logement, ou l'avez-vous simplement mis en location. Dans ce cas, ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article