Multicoque

Les constructeurs et la grande croisière - Les modèles de multicoques, les options, les tendances…

Créez une alerte e-mail sur le thème "Multicoque"

Acheter un multicoque neuf pour le grand voyage et/ou vivre à bord tout ou partie de l’année ; en voilà une bonne idée ! Parmi les 300 modèles et encore plus de versions qui sont proposées aux catalogues des constructeurs, il serait difficile de ne pas trouver le catamaran ou le trimaran de vos rêves, car pratiquement tout existe. Trois ou cinq, voire six cabines, flybridge ou simple bimini, tout fermé ou open, plutôt sport ou bien tout confort – ou entre les deux –, cuisine en haut ou en coursive, salle d’eau pour chaque cabine ou à partager, etc. ; une multitude de possibilités est présentée par les constructeurs. Et comme si cela ne suffisait pas, chacun y va de sa liste d’options… interminable ! Certes, le bon choix se fait en fonction de son programme. Encore faut-il le définir précisément… Pour y voir un peu plus clair dans les choix, les équipements et tendances dictés par le grand voyage, nous avons donc interrogé les chantiers. Espace, quasi-absence de gîte, vision panoramique, intimité : la plate-forme de navigation à plusieurs coques a convaincu bon nombre de navigateurs. La progression des ventes et de l’offre des chantiers depuis 1990 est spectaculaire. Il y a 30 ans, on comptait 250 multicoques habitables construits par an par une quinzaine d’acteurs ; aujourd’hui, ce sont environ 1 400 multicoques qui sortent des ateliers d’environ soixante-dix chantiers, ce qui présente plus de 150 modèles capables de vous emmener très, très loin…


L’offre des multicoques de croisière est principalement comprise entre 40 et 55 pieds. Dès 40 pieds, comme ici ce Lagoon 42, les prestations sont bien calibrées pour un couple avec des enfants et des navigations partout sur la planète – ici aux Bimini Islands, Bahamas.

 

Le multicoque de série, un sacré candidat au voyage

Depuis 1980, on estime que 20 000 à 25 000 multicoques habitables ont été mis à l’eau par les chantiers. 75 % de cette flotte est composée d’unités comprises entre 35 et 60 pieds. Les grandes enseignes du secteur représentent environ 16 000 de ces bateaux de série, alors que le reste, semi-custom et one-off, émane de petits fabricants artisanaux. A la fin des années 80, à peine une vingtaine de modèles – répartis sur cinq ou six marques – représentait l’offre mondiale, française à 80 %. Ce leadership n’a pratiquement pas changé 40 ans plus tard, mais l’éventail de modèles proposés aujourd’hui s’est complètement ouvert. A l’époque, deux catégories se distinguaient : multicoque de course ou multicoque de croisière. Aujourd’hui, l’offre est segmentée en une multitude de produits. Certaines marques sont résolument axées uniquement sur le voyage, comme Privilège Marine, Outremer Yachting, Catana et plus récemment NEEL Trimarans, Marsaudon Composites et Windelo – sans oublier de nombreux plus petits chantiers. Du côté des « gros généralistes », comme Lagoon, Fountaine Pajot, Leopard, Bali, Excess ou Seawind, on compose avec une clientèle plus hétéroclite. Chez Foutaine Pajot, le ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous ? Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article