Course au large

L'ARC+ avec l'Outremer 51 Piment Rouge - Une transatlantique comme si vous y étiez ! Partie 1 sur 2

Créez une alerte e-mail sur le thème "Course au large"

Piment Rouge : les présentations

Notre catamaran est un Outremer 51. Il a rejoint les îles Canaries depuis La Grande-Motte (1 577 milles) en une semaine avec des pointes de vitesse à plus de 20 noeuds.
Piment Rouge mesure 15,65 m de longueur par 7,57 de large, et pèse 11,46 t. Son tirant d’eau dérives relevées est de 0,95 m ; son tirant d’air de 23,10 m. Il dispose d’une grand-voile de 91 m2 , d’un solent de 38 m2 et de plusieurs voiles de portant (de la plus petite à la plus grande : un Code 0 de 82 m2 , un gennaker de 123 m2 et un spi asymétrique de 160 m2). Toutes ces voiles et les autres manoeuvres totalisent près d’un kilomètre de bouts.


Le parcours de l’ARC+ propose une transatlantique est-ouest avec une escale au Cap-Vert.

 

Las Palmas, 1er novembre - Check sécurité

Nous avons présenté le matériel de sécurité pour la validation de l’organisation.

- Une antenne permet d’émettre et recevoir la position des autres bateaux (AIS) et la radio (VHF).

- La perche IOR accrochée à la bouée fer à cheval peut être lancée aux personnes à la mer (man over board). Sa hauteur et sa lumière complètent le gilet de sauvetage.

- Le gilet de sauvetage se gonfle et une lumière se déclenche automatiquement au contact de l’eau. La fermeture éclair éclate, libérant une capuche de protection et déclenchant une balise AIS individuelle dont les coordonnées GPS sont détectables par le multicoque et ses voisins. En cas de gros temps, les sangles de sécurité permettent de s’accrocher aux lignes de vie lors des déplacements.

- Les fusées de détresse permettent de se signaler en cas de besoin, tout particulièrement de nuit.

- Enfin, si tout tombe en panne, les cartes marines permettent de s’y retrouver pour revenir à terre.

 

Las Palmas, 6 novembre - Derniers préparatifs

Demain, c’est le grand jour ! Le départ est prévu à 12h45 heure locale. Sur le quai, sur un des enrochements, nous avons peint notre logo – un véritable rituel à Las Palmas.
La ligne de départ se situe entre une bouée jaune et un bateau dit « comité » qui surveille si personne ne franchit la ligne avant le départ. Le départ n’est pas statique (à l’arrêt), mais lancé. Toutes voiles dehors ! Vu la météo, le départ se fera vent arrière. L’optimisation du départ consiste à trouver un point de repère (GPS ou alignement, bouée…), de chronométrer le temps de parcours entre ce point et la ligne de départ de manière à franchir la ligne à pleine vitesse juste après le coup de canon, tiré (à blanc bien sûr) depuis un navire militaire espagnol.

 

7 novembre - La stratégie du « tout à fond » !

Bon départ avec grand-voile haute et solent, bientôt appuyé par le gennaker. Le vent portant nous permet de surfer sur les vagues. Ainsi, le vent nous pousse en moyenne à 10 noeuds et certaines vagues rajoutent 10 noeuds, le temps du surf. Ces conditions nous ont permis d’établir le record de Piment Rouge à 24,4 noeuds. Premier empannage au moment du premier coucher de ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous ? Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article