Pacifique

Suvarov, l’île du rêve de Tom Neale…

Publié le 01 juin 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

L’atoll de Suvarov (ou Suwarov pour les Néo-Zélandais et le gouvernement des îles Cook), est situé à près de 1 500 km au sud de l’équateur, à plus de 500 milles dans le nord-ouest de Rarotonga (île principale de l’archipel), et à plus de 200 milles de l’île habitée la plus proche, celle de Maithili. Autant dire qu’il n’est pas sûr que vous trouviez Suvarov sur votre atlas de salon… Dommage pour vous. Car Suvarov est un site naturel exceptionnel, perdu au beau milieu de l’océan Pacifique (13°14’ Sud, 163°06’ Ouest), et accessible uniquement aux yachts privés. L’atoll, qui mesure environ 19 km sur 13, est inhabité, et seuls deux caretakers, envoyés par le gouvernement des îles Cook, y séjournent 6 mois de l’année, entre début mai et fin octobre. Depuis 1978, peu de temps après la mort de Tom Neale à Rarotonga, l’atoll de Suvarov est devenu un National Park. La vie marine y est très dense et les oiseaux de mer y vivent par milliers. Un haut lieu de la biodiversité. L'atoll tire son nom (légèrement déformé) du navire russe Suvorov, qui l'a découvert en 1814. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’écrivain américain Robert Dean Frisbie séjourna avec quelques garde-côtes sur Anchorage Island, l’île principale, située à proximité de la passe d’entrée dans le lagon. Frisbie, qui avait également vécu sur l’atoll de Puka Puka, écrivit en 1944 un livre, The Island of Desire, qui relatait son expérience de vie sur les atolls de cette région du Pacifique. La lecture de ce livre et la rencontre entre Tom Neale et Robert Dean Frisbie, à Rarotonga, juste après la guerre, allaient finir de convaincre Tom Neale de réaliser son rêve le plus cher : aller vivre seul à Suvarov. En 1942, un puissant cyclone avait ravagé l’atoll de Suvarov. Les garde-côtes furent rapatriés à Rarotonga. Ils abandonnèrent à Anchorage leur cabane, un peu de mobilier sommaire, des tanks à eau, quelques cochons et quelques poules, qui repassèrent à l’état sauvage. Les poules qui vivent en liberté dans les atolls perdus du Pacifique voient leur morphologie évoluer suffisamment pour se remettre à voler de façon surprenante. Les cochons se nourrissant de noix de coco, de jeunes pousses, et de baies.
Tom Neale s’installa à Suvarov pour la première fois en octobre 1952. Il avait alors 50 ans. Il y séjourna jusqu’en juin 1954, puis rentra une première fois à Rarotonga, malade. Il ne put revenir à Suvarov pour son deuxième séjour qu’en avril 1960, jusqu’en décembre 1963. Ce sont ces deux premiers séjours sur l’atoll, les plus difficiles, qui sont racontés par Tom Neale dans son livre. Un troisième séjour le ramena à Suvarov en 1966, pour 3 ans environ. Le quatrième et dernier séjour fut le plus long : Neale ne quitta probablement pas son atoll entre juin 1969 et son dernier départ pour Rarotonga, en mars 1977. Le dernier mot qu’il rédigea, pour l’accrocher à la porte de sa cabane d’Anchorage, est daté du 11 mars 1977. Rarotonga où mourut l’ermite de Suvarov, le 27 novembre 1977, à ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article