Pacifique

Suricat à Bora Bora : on adore, et on aime moins…

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

Depuis quelque temps déjà, nous sommes en mode "remise à niveau de la caisse de bord", avant de reprendre la route en début d'année prochaine. Ce qui heureusement ne nous empêche pas de profiter du superbe terrain de jeu qu'offre la Polynésie. Bora Bora est définitivement un endroit magique, il concentre dans son lagon toutes les conditions requises pour un excellent séjour. Dès que l’occasion se présente, nous y pointons nos étraves, depuis Tahiti, au terme d’une petite nuit de navigation, au portant, même si en général le retour est un peu plus compliqué. Qu’est-ce qui nous plaît à Bora Bora ? Le lagon est très vaste, et offre pour les catamarans une multitude de mouillages, nous en avons répertorié une quinzaine ! Les fonds de sable sont de très bonne tenue, dans 2 à 5 mètres d'eau, et sont la plupart du temps protégés de la houle par le récif corallien, et du vent par des rangées de cocotiers. La faune sous-marine y est riche, même si elle est le plus souvent concentrée artificiellement par le "nourrissage touristique", qui permet quand même d'approcher requins, raies grises et raies Manta assez facilement. Ensuite, il y a la beauté du lagon : beaucoup de fonds oscillent entre 2 et 10 mètres, et offrent un dégradé de bleus absolument unique. Et malgré la fréquentation touristique, les jardins de corail sont quasi intacts. Bon, même à Bora Bora, on peut trouver quelques points moins intéressants. Il faudra faire abstraction des forêts de bungalows sur pilotis, semés sur toute la barrière récifale et qui dénaturent le paysage, ainsi que les mouvements des navettes de tous ces hôtels gorgés de touristes qui se déplacent de façon incessante entre l'aéroport, sur un motu, et les hôtels. Paradoxalement, Bora Bora ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article