Antilles

Samaya : La Route du Rhum, destination Guadeloupe

Publié le 01 avril 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Antilles"

"Notre aventure fut digne de cette grande course. Les derniers préparatifs pour le départ se sont enchaînés à grande vitesse, un réservoir à gasoil bricolé, les lessives, la nourriture, les papiers à la douane et la photo du départ. Nous naviguons non-stop jusqu'aux Aves, et puis là, comme ces gars qui, à peine entrés dans le golfe de Gascogne reviennent réparer à Brest, nous avons nous aussi eu de la casse … et sommes rentrés au stand, à Curaçao. Chantier en urgence (6 semaines !) avec notre équipe technique (merci les parents) venue de France, et nous repartons avec un seul moteur vers les Aves pour revoir la plage et le récif sur lesquels nous nous sommes échoués fin septembre. Quelle merveille, cet endroit ! Et dire qu'au lieu de six semaines de travail et de stress dans la chaleur et les moustiques de Curaçao nous aurions dû passer trois semaines dans ces archipels. Il faudra revenir un jour, car pour l'instant, il ne s'agit pas de traîner, il nous faut remonter au vent jusqu'à St-Martin pour finir le chantier, car notre moteur neuf sera livré là-bas. Nous partons tout de suite pour traverser la mer des Caraïbes vers le nord, où nous devrions pouvoir trouver des abris si le temps se gâte. Ce fut une lumineuse idée ! Au près serré, le vent est monté à 25 nœuds et la mer s’est sérieusement agitée. Ce long bord de près nous a menés à Puerto Rico, où nous avons eu une nuit réparatrice, bien cachés dans une mangrove. A partir de là, c'est une longue remontée au vent qui commence, ponctuée par les grains, parfois assez violents pour nous arracher la girouette. De virement en virement, d'île en île, nous cherchons à ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article