Antilles

Mission Océan : sensibilisation à la pollution aux Marquises

Créez une alerte e-mail sur le thème "Antilles"

Qui :                           Laura & Henrique

Où :                            Des Antilles à Panama

Multicoque :               Fountaine Pajot Venezia 42

Blog :                         www.facebook.com/missionocean06

On nous fait cadeau d’énormes sacs de mangues, pamplemousses, caramboles et cocos. C’est donc tout naturellement que nous avons cherché à donner aux Marquisiens ce que nous avions à offrir, en poursuivant nos ateliers de sensibilisation à la pollution marine dans les trois écoles d’Atuona. Du primaire au lycée, les écoles regroupent les enfants d’Hiva Oa, mais aussi ceux de plusieurs îles voisines. Avant de commencer, nous animons un atelier sur la plage pour les enfants des nombreux bateaux au mouillage. En compagnie de petits Norvégiens, Suédois, Belges, Français, Néo-Zélandais (et j’en passe.. !), nous avons tamisé le sable à la recherche de micro-plastiques, avant de procéder à un nettoyage de plage. Aux Marquises, les cours commencent tôt ; on nous récupère sur le quai des pêcheurs au lever du soleil pour nous conduire au village, où les enfants nous attendent déjà avec impatience. Les ateliers sont nombreux, et se passent en douceur ; nous sommes frappés par les connaissances du milieu maritime que possèdent les enfants, mais nous avons tout de même réussi à les surprendre avec les échantillons de plancton et de micro-plastiques que nous avions pris dans la baie, visionnés à travers notre microscope « low tech ». En faisant nos courses, nous remarquons l’usage très fréquent de film étirable pour emballer la nourriture sur l’île ; nous apprenons donc aux enfants à le remplacer par des emballages en coton faits maison, recouverts de cire d’abeille (il y a beaucoup de ruches aux Marquises). A l’école primaire, la directrice nous offre des fruits du jardin, et nous propose d’assister à une répétition de danse. Nous restons scotchés devant un spectacle de petits guerriers, qui fait naître en nous une véritable passion pour la culture marquisienne. Après trois semaines à Hiva Oa, nous partons pour l’île voisine de Tahuata, où une autre école nous attend.

Partagez cet article