Océan Atlantique

Madgic : sous le charme de la Dominique

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Nous mettons le cap sur la Dominique, de l’autre côté du canal de la Martinique, à 35 milles environ. Madgic est en forme, et se fait plaisir en dépassant deux voiliers partis plus tôt. Après Scott Head, la pointe sud de la Dominique, nous apercevons quelques villages, les pieds dans l'eau, écrasés par un écrin verdoyant presque impénétrable. Le perroquet présent de manière endémique dans l’île, le sisserou, trône fièrement sur le drapeau national que nous venons d’envoyer, avec le Q flag. L'autre animal endémique est un gros crapaud : le "mountain chicken".Victime d'une maladie incurable, il ne constitue plus la spécialité culinaire du pays. Seacat, sur son speed boat, nous accueille avec gentillesse, et un sourire qui déjà donne envie de découvrir l'île. Son puissant moteur hors-bord nous emmène au "Ferry dock" pour s’occuper des formalités. L’absence de vent rend la chaleur étouffante. La baignade au mouillage est rafraîchissante, bien que l'eau ne soit pas translucide. A quelques mètres du bateau, à la terrasse d’un hôtel, nous savourons une Kubuli bien fraîche, la bière locale. Le lendemain, nous retrouvons notre guide. Les trottoirs des rues du centre de Roseau sont occupés par un marché aux étals colorés qui regorgent de produits frais. Nous n’en n’avions encore jamais vu d’aussi important. La Dominique mérite bien son surnom "d’île nature", avec sa forêt, ses 350 rivières, ses lacs et ses cascades. Notre guide nous ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article