grande croisière

Les escales de Multicoques Mag : Ile de Pâques, là où les dieux regardent les étoiles…

Publié le 01 décembre 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "grande croisière"

Cet avant-poste perdu dans l’océan Pacifique, à l’extrémité sud du triangle polynésien, ne reçoit que quelques navigateurs intrépides sur ses terres. Ceux-là sont bien récompensés de leur longue traversée. Mais attention, comme la Polynésie à l’ouest, et Hawaï au nord, son pouvoir de séduction est immense ! Son magnétisme, bien connu des pilotes de l’air, n’affole pas que les compas ou les GPS. Tout commence par l’apparition sur le front de mer de près de neuf cents statues colossales, appelées "moaï" perchées sur trois cents terrasses de pierre, les "Ahû". Ces géants tournent le dos à l'océan, pour autant, horizon lointain et ciels étoilés leur appartiennent depuis la nuit des temps. Nous savons que les pierres sont taillées dans le basalte du volcan nommé Rano Raraku, situé dans l’est de l’île et qui constitue une nouvelle récompense pour qui pose le pied à terre. Son sommet laisse place à un cratère occupé par un lac. Terres ocre, végétations vertes et denses, lac aux couleurs capricieuses, bleu mer et bleu ciel, se mêlent pour offrir un spectacle époustouflant. Dans un autre registre, tout aussi spectaculaire, le Rano Kau, situé à la pointe sud-ouest de l'île, est composé d'un cratère au fond plat recouvert de nombreux petits lacs et abrite le site pascuan d'Orongo au sommet des falaises. Aventurez-vous juste au-dessus, vous vous trouverez alors sur le lieu sacré d’Orongo. Dans ce village cérémoniel qui s’élève sur la crête du volcan, se déroulait une fois l’an ...

Article paru dans le numéro 174. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article