Pacifique

Kallima : sailing in Hawaï

Publié le 23 novembre 2017 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Pacifique"

Douze jours après les Marquises, nous sommes arrivés à Hilo et son port bucolique… enchâssé dans une zone portuaire avec camions, conteneurs, bateaux de travail qui attaquent à 5h30 du matin et l'aéroport à deux pas. Au départ d’Hilo, la nuit en mer a été bien agitée, avec grains non stop jusqu'à 3h du matin. Nous avons ensuite fait escale dans un petit mouillage à la pointe nord-ouest de l'île de Maui. Il s’agit d’une réserve marine avec de beaux coraux et des tortues pas farouches. Fréquenté le jour par des dayboats qui emmènent les touristes nager une heure ou deux, mais pour nous, mouillage solitaire et magique le soir avant de tenter la découverte de l'île de Molokai, où nous avons mouillé dans le port de Kaunakakai. Puis Kallima a continué vers l'ouest, avec un arrêt dans l'un des très rares abris du coin, en l'occurrence un ancien port désaffecté où nous nous retrouverons à 4 voiliers. Et enfin, dernier bord pour atteindre Honolulu, avec une petite bonite remontée sur le pont alors que nous venions de passer les 20 000 milles au compteur de Kallima. Nous avons trouvé une petite marina familiale tranquille, loin de la folie de la ville et de la marina publique Ala Waï sur le front de mer de Waikiki. La vérité m'oblige à préciser que notre charmante marina est à deux pas de l'aéroport, et... à proximité d'une cimenterie ! Idyllique comme cadre. Mais au moins, nous avons pu nous caser, ce qui n'était pas facile pour un cata comme le nôtre. Lors de nos balades à terre, nous découvrirons qu’Ala Waï était loin d'afficher complet, contrairement à ce qu'on nous avait répondu au téléphone. Moralité, mieux vaut toujours aller voir sur place ! Nous avons finalement quitté Honolulu… sans grande émotion. Rien ne nous a fait rêver et la façon dont l’Etat d’Hawaii accueille (ou plutôt n’accueille pas) les bateaux ne nous incite pas à recommander de venir naviguer ici. Certes, il faut nuancer. Les autres îles sont à la fois plus belles et plus accueillantes. Nous avons été séduits par l'accueil des douaniers d’Hilo, enchantés par les tortues d’Honolua Bay à Maui, amusés par la vie tranquille du port de Kaumakakai à Molokai, et surpris par l'ancien port de Haleolono dans la même île, devenu l’un des principaux mouillages de l’archipel, au beau milieu de nulle part ! Enfin, la baie d’Hanalei, sur Kauai, au nord de l’archipel, est très belle. De jolies balades à faire sur cette île, histoire de se dérouiller les jambes avant la traversée vers l'Alaska !


Qui : Brigitte & Serge
Où : Hawaï
Bateau : Catana 47
Blog :  www.voyagedekallima.blogspot.com

Partagez cet article