Madère

Capitaines à 17 ans : une (Hydro) folie pleine de raison

Publié le 01 juin 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Madère"

Tom, skipper de 17 ans

Depuis plusieurs années, je pensais repartir naviguer avec Hydrofolie, que je connais depuis que je suis petit. C’est avec ce trimaran que j’ai découvert le large, passé mes premières nuits en mer et disputé les premières régates en multicoque ; toujours avec Papa qui m’apprenait ! Il y un an, lorsqu’il a décidé de faire la Transquadra, je lui ai dit : "Je prends Hydrofolie avec Mathieu et on vous suit jusqu’à Madère." C’était d’abord sur le ton de la rigolade et du rêve (je n’avais pas 16 ans !) tout en sachant que c’était faisable et que je m’en sentais capable. Puis ça s’est concrétisé, on a réfléchi à la façon de faire, mis des règles en place. Papa avait commencé par dire : "20-25 nœuds sur les fichiers, vous ne partez pas." Thomas Coville surenchérit : "S’il y a du près, je t’interdis d’y aller !" De plus, il fallait tout mettre en oeuvre sans compromettre le baccalauréat !
C’était la première fois que j’avais la gestion complète d’un bateau au large, et en plus, d’un multicoque, et c’est seulement pendant la traversée que je me suis rendu compte de la confiance que l’on me faisait, pris conscience de la responsabilité. J’ai dû prendre les bonnes décisions pour amener le trimaran jusqu’à Madère, ça n’a pas toujours été facile, mais c’est dans ces moments-là que j’ai appris. J’en tire un super enrichissement dans tous les domaines et de grands moments de plaisir à glisser en toute liberté, c’est cela que l’on vient chercher en faisant du ...

Article paru dans le numéro 171. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article