Océan Atlantique

Capitaines à 17 ans : une (Hydro) folie pleine de raison

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Tom, skipper de 17 ans

Depuis plusieurs années, je pensais repartir naviguer avec Hydrofolie, que je connais depuis que je suis petit. C’est avec ce trimaran que j’ai découvert le large, passé mes premières nuits en mer et disputé les premières régates en multicoque ; toujours avec Papa qui m’apprenait ! Il y un an, lorsqu’il a décidé de faire la Transquadra, je lui ai dit : "Je prends Hydrofolie avec Mathieu et on vous suit jusqu’à Madère." C’était d’abord sur le ton de la rigolade et du rêve (je n’avais pas 16 ans !) tout en sachant que c’était faisable et que je m’en sentais capable. Puis ça s’est concrétisé, on a réfléchi à la façon de faire, mis des règles en place. Papa avait commencé par dire : "20-25 nœuds sur les fichiers, vous ne partez pas." Thomas Coville surenchérit : "S’il y a du près, je t’interdis d’y aller !" De plus, il fallait tout mettre en oeuvre sans compromettre le baccalauréat !
C’était la première fois que j’avais la gestion complète d’un bateau au large, et en plus, d’un multicoque, et c’est seulement pendant la traversée que je me suis rendu compte de la confiance que l’on me faisait, pris conscience de la responsabilité. J’ai dû prendre les bonnes décisions pour amener le trimaran jusqu’à Madère, ça n’a pas toujours été facile, mais c’est dans ces moments-là que j’ai appris. J’en tire un super enrichissement dans tous les domaines et de grands moments de plaisir à glisser en toute liberté, c’est cela que l’on vient chercher en faisant du multicoque ! Un de mes meilleurs souvenirs lors d’une des dernières nuits : conditions de rêve, entre 15 et 20 nœuds de vent, mer plate, 1 ris-solent au reaching abattu. On a doublé entre 15 et 20 nœuds un cata de croisière qui devait marcher à 5 nœuds. Le bateau glissait, sans forcer, du grand bonheur. J'ai même passé mes deux heures de quart à barrer sous la lune, le bateau surfait et dévalait la houle à pleine vitesse, magique !!!

Aventure pour de jeunes talents sur Hydrofolie

Hydrofolie dans ses œuvres. Ce plan Xavier Joubert est d'une douceur et d’une précision de barre exceptionnelles... et il sait faire de la vitesse ! Mais de là à emmener 3 jeunes en croisière... (© J. Vapillon)

Mathieu, équipier de 15 ans

Tout a commencé en juillet 2013, lors de l’annonce de la participation de Papa à la Transquadra en Sun Fast 3600. Tom m’a tout de suite dit : "Si on prenait Hydrofolie pour les suivre jusqu’à Madère ?" Quelle belle occasion de renaviguer sur ce magnifique trimaran ! Nous en avons un peu discuté et tout s’est fait très vite. Nous avons rapidement commencé les travaux de préparation et de remise en forme du bateau. Hydrofolie est retourné à l’eau début juillet, puis nous avons poursuivi la préparation de l’accastillage et de l’électronique (AIS, pilote, VHF, Irridium, éléments indispensables pour une bonne sécurité au large et la communication avec la terre). Nous avons commencé à naviguer avec seulement 15 jours devant nous pour valider, tester et prendre le bateau en main. Durant ces deux semaines, ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article