Diagnostic

Vêtements marins

Publié le 01 août 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Diagnostic"

Nécessité marketing et réel intérêt technique, force est de reconnaître que le vêtement de mer a considérablement évolué ces vingt dernières années. Le simple ensemble pantalon-veste de ciré a désormais laissé la place à trois couches distinctes, formant chacune un cocon protecteur indépendant mais aux fonctions bien définies :
1- Confort : constituée des sous-vêtements, dont la fonction première est de conserver la chaleur corporelle et d’évacuer la transpiration
2- Isolation : elle comprendra des vêtements d’isolation thermique type polaire
3- Protection : sa fonction première est l’étanchéité, tant à l’eau qu’au vent
Pour cette dernière, et au risque de vous décevoir, en matière de textile pur, il n’y a rien eu de réellement nouveau depuis 10 ans, si ce n’est plus ! Songez plutôt, la fameuse fibre Goretex à base de téflon mise au point par la société Gore & Associates date de 1969 ! Souples, respirants, résistants, les vêtements qui en bénéficient ont définitivement remisé au placard les tissus enduits. Certes meilleur marché, ces derniers ne satisferont pas longtemps les navigateurs passionnés et acharnés que nous sommes. Le brevet, tombé aujourd’hui dans le domaine public, est utilisé par pratiquement tous les fabricants de vêtements marins. La différence se fait donc sur l’expérience cumulée, la qualité des jonctions et le confort des "accessoires" : capuche, col, poignets… Une seule solution pour choisir : essayer. Se sentir protégé, confortable, à l’aise ...

Article paru dans le numéro 172. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article