Diagnostic

Les bouts et les couleurs !

Publié le 01 juin 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Diagnostic"

Qu’il nous semble loin le temps des voiles en "coton", des drisses et écoutes "élastiques". Tout est devenu rigide, rien ne rend, tout se transforme en vitesse. Mieux, le textile a étendu son royaume à des domaines insoupçonnés hier : haubans, étais, filières, manilles et même taquets sont maintenant concernés. Légèreté, résistance, efficacité mécanique, tout concourt à remplacer le plus possible le métal, qui rouille, grince, coince, par ces nouvelles "ficelles"… Pas besoin de courir l’America’s Cup ou le Vendée Globe pour bénéficier des énormes améliorations engendrées, le plus souvent, il est vrai, par les régatiers les plus fous. Quel bonheur de remplacer les manilles au bout de son palan de grand-voile par des boucles Dyneema ! Silence…
Savez-vous qu’il y a plus à gagner en poids en changeant son gréement inox pour du Kevlar ou du PBO qu’à opter pour un dispendieux mât carbone ? Mais surtout, quel plaisir d’avoir des guindants bien tenus ! Et puis, un peu d’esthétisme ne nuit pas : couleurs assorties, manœuvres aisément repérables, votre équipage vous dit merci ! Il ne reste qu'à utiliser l'homme de l'art pour que les taquets, les voiles, les poulies et les cadènes tiennent... Mais ça, c’est une autre histoire ! Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos cordages. Les données sont multiples et les possibilités infinies, alors résumons les principales caractéristiques à prendre en compte :
- L’âme : il n’y a pas mot plus poétique et plus évocateur que ce qui ...

Article paru dans le numéro 171. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article