Technique

Le Match Spinnaker symétrique - Spinnaker Parasailor VS Spinnaker traditionnel

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

POUR LE SPINNAKER PARASAILOR - Par Annie Bernard

Annie est depuis 2010 l’importatrice pour la France des spinnakers Parasailor. Conçue par la société Istec, premier fabricant mondial de parapente, cette voile atypique a été mise au point grâce à la technologie aéronautique. Annie nous en explique les avantages. 

« Depuis une dizaine d’années, vous avez sûrement remarqué – avec étonnement peut-être – cette voile de portant sur les plans d’eau. Les tuyères et l’aile flottante sur l’extrados procurent au Parasailor un look facilement identifiable. Cette voile, apparue en 2009, s’est taillé la réputation d’un spinnaker symétrique dont la forme est maintenue grâce à son aile intégrée. C’est avant tout une voile de croisière pour équipage réduit qui privilégie la sécurité grâce à sa grande stabilité. Ses qualités ont permis à l’équipage d’un Fountaine Pajot Salina 48 de remporter l’édition 2015 de l’ARC devant des Outremer ou autre Neel 45, bien plus performants sur le papier. La tuyère sert de soupape dans les rafales, vidant la voile de la pression, et l’aile évite au guidant tout comme à la chute de décrocher trop facilement. Ces particularités ont permis à notre équipage test de garder le spi 90 % du temps de navigation, battant aussi au passage le record de vitesse du catamaran à plus de 24 nœuds. Pour cette occasion, le spi était surdimensionné pour être porté plus longtemps, et donc booster les performances. Avec sa taille standard de 170 m² pour un 47 pieds, les risques d’explosion sont quasi inexistants, même avec trente nœuds dans les surventes. En dix années d’exploitation, nous n’avons pas eu à déplorer de casse sévère. Le tissu, un nylon double rip-stop d’un poids de 44 g/m² jusqu’à 220 m² de taille et de 70–75 g/m² au-delà, est de qualité aéronautique. Sur les derniers modèles, les points d’écoutes ont été renforcés. Avec la tuyère qui atténue les tensions et maintient le spi vers le haut, la coque sous le vent s’en trouve soulagée et les risques d’enfournement par fort vent sont considérablement amoindris. Selon l’usage que l’on veut faire, il est possible de choisir une longueur de chute de plus ou moins un mètre entre le point de drisse et le niveau du pont. La plupart des clients ont opté pour une tranquillité et un confort de navigation avec une petite taille, mais la nouvelle génération est optimisée pour marcher aussi dans le tout petit temps, à partir de deux-trois nœuds. La taille de l’aile a été réduite, ce qui facilite l’envoi et l’étouffement avec la chaussette Easysnuffer. Sa forme, plus cambrée avec des volets de soupape, assure une plus grande réactivité grâce à un écoulement des particules d’air plus fluide. Cette nouvelle génération autorise des remontées jusqu’à 70° du vent apparent et une descente jusqu’au plein vent arrière à 180°. La plage d’utilisation est donc très grande. Comme cette voile corrige les petits écarts en se regonflant sans avoir à intervenir sur les écoutes, le pilote automatique ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article