Technique

Le b.a. ba du cata Arrivée au port et amarrage

Publié le 01 juin 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

1) Avant d’enrouler les jetées du port le plus proche, observez bien la carte – électronique ou papier – et lisez les instructions nautiques afin de prévenir tout danger, comme l’influence de la houle ou la présence de hauts fonds. Redoublez de vigilance la nuit !

Arrivée au port et amarrage

2) Vous avez choisi votre port d’arrivée ? Alors appelez la capitainerie par VHF – généralement sur le 9. Le personnel du port vous donnera des renseignements pratiques et l’endroit où vous vous amarrerez. C’est le moment, si vous ne sentez pas la manœuvre et/ou que vous êtes seul à bord, de demander un coup de main.

Arrivée au port et amarrage

3) Mettez le moteur en route, roulez le génois et affalez la grand-voile en vous positionnant bout au vent. Quand la mer est agitée, il peut être judicieux de procéder à cette opération dans l’avant-port – s’il est suffisamment vaste.

Arrivée au port et amarrage

4) Préparez gardes et aussières en prenant soin de les repasser par-dessus les filières et balcons. Lovez-les sur le pont de façon à être prêt à les lancer à terre, mais aussi pour éviter qu’un bout ne se prenne dans l’hélice.

Arrivée au port et amarrage

5) Si vous prévoyez d’être travers au quai ou si d’autres voiliers sont proches, mettez en place des pare-battages. Ne pas les positionner contre les hublots de coque. Variez les hauteurs en cas de doute sur la hauteur du quai. Et prévoyez un pare-battage volant.

Arrivée au port et amarrage

6) L’annexe est parfois restée en remorque et il n’est pas évident de la remettre sur ses bossoirs quand le bateau est en marche ; positionnez alors le dinghy sur la coque qui restera libre.

Arrivée au port et amarrage

7) Respectez la vitesse ! Il ne s’agit pas seulement de se conformer au règlement du port, mais également de respecter la tranquillité et la sécurité des hommes qui vous entourent : des vagues quand on perce du polyester au fond d’un coffre, c’est pas cool !

Arrivée au port et amarrage

8) Les manœuvres proprement dites sont effectuées uniquement avec la puissance des moteurs. Bloquez la barre bien dans l’axe – d’où l’intérêt d'avoir un repère sur la barre à roue. Pour les rotations, inversez les moteurs, votre catamaran tournera sur place.

Arrivée au port et amarrage

9) Si vous vous amarrez à quai, privilégiez le côté où le barreur profite de la meilleure visibilité – ici à tribord. Présentez l’arrière en premier : c’est par la jupe que votre équipier sautera sur le quai.

Arrivée au port et amarrage

10) Pour un amarrage sur bouées, reculez doucement de façon à ce que votre équipier passe la ou les aussières. Renouvelez la manœuvre en laissant du mou pour la seconde bouée.

Arrivée au port et amarrage

11) Une fois à quai, amarrez les pointes, mais aussi les gardes de façon à immobiliser le bateau. Ajustez les pare-battages à la bonne hauteur et assurez-vous que l’autre bord est bien protégé si un bateau venait à couple.

Arrivée au port et amarrage

12) Cul à quai, les amarres de poupe sont doublées par deux amarres croisées. Dans les zones à très fort vent, les amarres sont également doublées et croisées sur les bouées. Votre cata est en sécurité, vous êtes tranquille !

Arrivée au port et amarrage

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article