‹ Retour Technique

Internet à bord en navigation côtière

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Larguer les amarres, c'est avant tout s'évader de notre vie quotidienne. Il reste pourtant difficile de de déconnecter en mer. On a en effet bien du mal à se passer d’une connexion Internet qui nous permet de communiquer et de naviguer en toute sécurité. Envoyer et recevoir un e-mail ou communiquer sur les réseaux sociaux permet de rester en contact avec les terriens. Télécharger des fichiers météo ou la consulter en direct sur des sites dédiés a fait vieillir prématurément baromètre, station météo électronique et autre Navtex. Et si vous voulez passer des vacances sereines avec vos enfants, regarder des vidéos s’impose désormais… En arrivant au mouillage, c'est aussi très pratique de pouvoir choisir un restaurant ou une activité en ayant les conseils de tous ceux qui sont passés avant vous, ou encore de réserver un billet d'avion ou de vérifier ses comptes. Bref, avoir à bord un débit "comme à la maison" est aujourd'hui devenu indispensable !

Pour ce faire, il existe plusieurs solutions. En fonction de la position du bateau et du nombre de connexions nécessaires à bord, nous n'allons pas utiliser les mêmes systèmes. Dans cette première partie, nous allons nous intéresser à la majorité des cas : quand nous sommes au mouillage, proche (ou dans) d'une marina, ou entre 5 et 20 milles des côtes… ou plutôt d’une antenne émettrice, car c’est comme cela qu’il faut raisonner. Soit près de 90 % des cas, que l'on soit en tour du monde, en navigation estivale ou en hivernage… 

Au port

Au port, ou dans son proche environnement, on peut se connecter directement avec son ordinateur sur le Wi-Fi de la marina ou un Wi-Fi public. Bien souvent, cela passe bien dans le cockpit, mais dès que l’on rentre à l’intérieur du bateau, le signal diminue, et en s’éloignant un peu, on le perd complètement, car la portée de l’émetteur est souvent très limitée.

Pour y remédier, plusieurs types d’antennes sont disponibles. La plus simple s’installe à l’extérieur sur le roof ou un balcon, et son fil se branche avec une clef USB sur votre terminal. Si elle est munie d’un booster, vous pourrez capter un signal à quelques encablures de la côte, mais rarement plus. Ensuite, il existe des antennes plus puissantes, comme la Web Catcher chez Silentwind, qui est couplée à un routeur Wi-Fi, et vous permettra de capter jusqu’à 3 milles le signal d’un hotspot et de le diffuser vers plusieurs PC ou smartphones à bord. Ce n’est pas très onéreux, mais on est alors tributaire d’un émetteur de signal extérieur non sécurisé et/ou sur lequel il faut avoir les droits d’accès, le plus souvent payants. Dans ce cas, les débits sont souvent bons, mais s'il y a beaucoup de monde à vouloir se connecter, le réseau peut rapidement se trouver saturé. Une solution qui fonctionne bien lorsque le réseau proposé par la marina est bien dimensionné.

Au mouillage

La solution la plus efficace pour avoir un bon accès à Internet est d’utiliser la connexion que l’on possède déjà… sur son smartphone ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article