Diagnostic

Financement : Le roi LOA

Publié le 01 octobre 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Diagnostic"

Le leasing, ou LOA

En Europe, et plus particulièrement en France, le leasing a conquis une part de marché largement dominatrice. On parle des deux tiers du nombre des financements dans le neuf. La raison en est simple : c’est le moyen le plus économique d’acquérir un bateau neuf ou récent, ou, pour simplifier, soumis à TVA. En effet, à condition d’acquérir le niveau de matériel de sécurité idoine, pour tout navire susceptible de sortir des eaux territoriales, c’est-à-dire de catégorie de conception A, B, ou C et de plus de cinq mètres, la TVA sur les loyers est à un taux forfaitairement réduit de moitié, soit 10 % au lieu de 20 %, par exemple. Comme si votre bateau passait 50 % en dehors des eaux européennes. Premier fantasme par contre à oublier, la TVA réduite ne concerne bien que les loyers et pas l’achat. Le financement est donc calculé sur un prix TTC, soit par exemple 600 000 euros TTC pour un bateau d’une valeur de 500 000 HT, avec un taux de TVA de 20 %. Notez au passage que, contrairement au doute qui s’installe parfois dans l’esprit des plaisanciers, à la fin du leasing, le bateau est donc bien TVA payée aux yeux de tout pays de l’Union européenne.

A ce stade, un petit rappel peut être utile. Quel est le principe du leasing ? La dénomination francophone est plus explicite : c’est une location avec option d’achat. Un établissement financier acquiert le bien que vous convoitez, et vous le loue contre versement d’un loyer mensuel. A la fin de la période de ...

Article paru dans le numéro 173. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article