Technique

Assèchement des cales - De l'eau tout autour de votre multicoque, mais pas dedans!

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

L’eau dans les fonds de cale n’apporte que des ennuis : humidité, corrosion et moisissure à bord, mais également altération des équipements qui sont disposés sous les planchers – à commencer par les coques elles-mêmes, qu’elles soient peintes ou non. Si l’écope et le seau ont été les premiers outils pour lutter contre l’envahissement, la première pompe de cale aurait été inventée par Archimède autour de l’année 270 avant J.-C. Il s’agissait d’une pompe à vis qui était actionnée manuellement. Aujourd’hui, malgré l’adoption de matériaux étanches comme le polyester ou l’aluminium, les voies d’eau restent d’actualité. La faute aux très nombreuses ouvertures, comme les moteurs, les évacuations d’eau, les sondes et autres boulonnages. La faible contenance des cales de la plupart des multicoques – le plus souvent, dépourvues de puisard – augmente le risque de voir l’eau se propager dans les fonds et rend les pompes de cale encore plus indispensables. Elles deviennent aussi vos meilleures alliées en cas de voie d’eau : vous aurez grâce à leur action le temps de colmater une éventuelle voie d’eau ou, au pire des cas, de préparer l’évacuation du bord.


Oups, l’eau commence à monter… Dans cette cale très équipée, pas question de laisser l’eau monter. Deux contacteurs à niveau actionnent deux pompes : c’est la moindre des précautions.

 

PLUS DE VOIES D’EAU AU PORT QU’EN MER…

Mais le plus grand danger réside pendant votre absence – on recense plus de bateaux coulés au port qu’au large. L’eau peut en effet s’accumuler à bord pernicieusement en raison de la condensation, de petites fuites – joints extérieurs, raccords de tuyauterie sous la flottaison -, voire d’un panneau de pont laissé ouvert ou brisé. Une bonne ventilation peut suffire pour assécher la cale de la condensation ordinaire, mais, si le volume d’eau est important, le pomper devient indispensable afin d’éviter que le niveau ne devienne critique. Pour les petits multicoques, une pompe peut travailler sur deux coques ou compartiments, mais il est souhaitable de prévoir une vanne trois voies pour stopper l’évacuation d’une coque déjà asséchée, et concentrer les efforts de pompage là où c’est nécessaire. Sur un plus gros multi, chaque compartiment étanche ou coque dispose de sa propre pompe. Chacune d’entre elles est montée avec une crépine : l’une des principales raisons de la défaillance des pompes de cales est la présence d’objets solides, comme les grains de sable, les débris ou les saletés dans le circuit de pompage. Ces particules finissent par abîmer les composants mobiles de la pompe, comme la turbine, la centrifugeuse ou éventuellement la membrane. Une pompe est placée au point le plus bas de l’intérieur du multicoque, où l’eau est susceptible de s’accumuler. Elle restera facilement accessible pour l’entretien ou une intervention. Les pompes sont classées en deux grandes catégories : les pompes de cales mécaniques/ manuelles, et les électriques.


Doubler la sécurisation des ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article