‹ Retour essai

Leopard 50’ : L’éloge de l’hospitalité

Prix de l'essai0,00

Acheter maintenant

Avec le 50’, Leopard s’inscrit plus frontalement encore dans le segment cible de tous les constructeurs de catamarans de croisière, le plus concurrentiel aussi ! Au carrefour de l’utilisation charter, de la location luxueuse ou de l’usage de propriétaires sybarites, le catamaran de 15 m constitue le point de passage incontournable. Le chantier de Cape Town a-t-il réussi l’exercice ?

Un sud-africain dans le top 3 des constructeurs mondiaux de multicoques !

Le chantier de Woodstock a été fondé par John Robertson il y a plus de 30 ans. Jerry Caine l’a rejoint comme associé en 1991. Dès 1995, des liens étroits se tissent avec Moorings en vue d’approvisionner le marché naissant du catamaran de location (Moorings fusionne ensuite avec Sunsail au sein d’un groupe de voyage international, et devient le géant du secteur). La maîtrise logistique et la connaissance de la clientèle (principalement américaine en zone caraïbe au début, mais aujourd’hui mondialisée) orientent la conception des Leopard vers une rationalisation poussée des fonctionnalités et un équipement augmenté (froid, climatisation, autonomie électrique). L'arrivée de Lex Raas (transfuge du groupe Bénéteau) au poste de directeur opérationnel accélère cette évolution ; le No 1 mondial de la location entraîne Robertson & Caine dans son développement, et lui permet d’atteindre le top 3 des constructeurs de multicoques. L'expérience de l'utilisation intensive des navires, la connaissance des attentes des navigateurs et la disponibilité d'un outil de production et de distribution très compétitif poussent au...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai0,00

Acheter maintenant

Partagez cet article