‹ Retour essai

ISLA 40 - Un sacré coup de jeune !

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Ce nouveau modèle – le plus petit de la gamme Fountaine Pajot – est une vraie surprise de l’été 2020. Un blackout de la communication en amont a été orchestré de façon à offrir un bonus en plus des deux nouveautés phares du constructeur – le Samana 59 et le Power 67 – lors des salons de la rentrée… Annulés, ces événements ont été remplacés au pied levé par des sessions privées. C’est à l’issue de la première d’entre elles, à Bandol, que nous avons pu découvrir l’Isla 40.

Lieu de l’essai : Bandol, France
Conditions : mer peu agitée, vent de sud-est de 5 à 15 nœuds


Depuis quelques années, tous les catamarans à voile signés Fountaine Pajot portent des noms d’îles – ou celui d’une partie d’entre elles, comme le Samana – qui se termine en « a ». Alors, pour l’entrée de gamme du constructeur, pourquoi ne pas conserver le vocable générique – en espagnol, histoire de conserver le « a » ? C’est donc le choix validé par le constructeur. Nos lecteurs qui suivent l’offre des multicoques de cette taille de 40 pieds noteront nombre de similitudes avec le précédent modèle, le Lucia 40 : ils ont raison, puisque l’Isla reprend la base de son prédécesseur, diffusé en moins de 5 ans à près de 300 exemplaires. Inutile de vous faire patienter plus longtemps pour vous dévoiler les modifications principales : elles se concentrent sur les coques, dont les étraves adoptent désormais des pentes inversées, et les aménagements.

20 cm de coques en plus

C’est fou ce que les étraves inversées modifient la silhouette : le sage Lucia 40 devient un catamaran au design bien plus sportif et séduisant. Les coques n’ont pourtant gagné que 20 cm à la flottaison – on passe de 11,...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article