‹ Retour essai

BANANA 43 Le multi sans limite

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

En seulement deux unités, ce catamaran dessiné par Marc Fazilleau a déjà marqué le petit monde du multicoque par les voyages au long cours de ses heureux propriétaires. Alors, quand, sur un marché très formaté par les grandes productions, ce plan atypique passe entre les mains d’un chantier français qui a fait sa réputation depuis 40 ans sur les bateaux de grand voyage en aluminium, notre curiosité, déjà naturellement élevée, atteint son paroxysme. Essai en Manche, fin juin, sous le chaud soleil de Cherbourg, du Banana 43 par Garcia.

C’est la question piège de tout salon nautique qui se respecte pour les permanents de l’incontournable stand Multicoques Mag : "Quel est le catamaran idéal pour partir autour du monde ?". A chacun sa tactique pour contourner l’écueil d’une interrogation, certes légitime, mais qui n’a pas de réponse absolue ou alors en a cent. Pour ma part, j’aime filer la métaphore avec le Paris-Dakar des origines, celui du vrai désert africain. On y voyait alors tout et n’importe quoi arriver jusque sur les bords du lac Rose : des 4L aux Rolls Royce. On a même vu des Porsche y briller ! Comme quoi, tout peut traverser. Le désert comme l’Atlantique. Il s’agit juste de savoir ce que souhaite le pilote. Mais ce qui est intéressant, c’est de chercher quel véhicule utilise celui qui vit à l’année dans le désert ou la brousse : à l’époque (je parle là d’un temps que les moins de quarante ans, hélas, ne peuvent pas connaître), le fameux « Land » était incontournable. Je ne crois pourtant pas me souvenir qu’il ait jamais brillé dans l’épreuve imaginée par Thierry Sabine.

Essai Banana 43

Le cata en alu, une solution originale pour naviguer loin et longtemps.

Voilà, c’est comme cela que je vois le Banana 43 de...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article