‹ Retour essai

AVENTURA 33 - Cata familial design et compact

Publié le 01 août 2011 à 10h25

Prix de l'essai4,00

Acheter maintenant

Caser dans un cata de moins de 10 m ce qu’on trouve dans 11 ou 12 m, c’est le défi qu’ont tenté de relever Martin Defline et Indigo Yacht. En prime, un design soigné et un prix serré. Pour le chantier, jusqu’alors habitué à remettre en service des moules existants, c’est aussi la première vraie nouveauté.

Pour manœuvrer au port, on s’installe à bâbord, près des commandes moteur. Première surprise : le chantier a adopté un boîtier de commande monté travers à la marche… Marche avant c’est tribord, arrière c’est bâbord. Il faut s’y faire ! Et en cas d’urgence, mieux vaut réfléchir un peu avant d’enclencher plein gaz les mauvaises commandes. Mis à part cette particularité qui gagnerait à être démystifiée par un marquage adhésif adapté, l’Aventura, propulsé par deux moteurs de 14 CV se manœuvre plutôt facilement. Evidemment, comme à bord de tous les catas à franc-bord élevé – celui de notre 33 vaut la hauteur d’un bon 38 –, il faut tout de même se méfier du fort vent latéral.

Essai Aventura 33

Les ailerons, même courts, empêchent de beacher si la plage n’est pas vraiment pentue. Attention : la forme des appendices du 33 ne facilite pas le dégagement en marche arrière quand on touche.

Grand soleil et petite brise à La Rochelle : notre sortie à bord de l’Aventura 33 ressemble à s’y méprendre à nos premiers bords deux mois plus tôt à La Grande Motte. C’est en effet dans le port languedocien, à l’occasion des Salons du Multicoque, que le plan Martin Defline a été présenté pour la première fois au...

Pour lire l'intégralité de ce contenu, achetez l'essai

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai4,00

Acheter maintenant

Partagez cet article