‹ Retour essai

Astrea 42 : Ne quid nimis ?

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

En 2009, le Lipari 41’ prit la relève du Lavezzi, que son bimini en toile et la présence d’un rail de traveler dans le cockpit (!) avaient condamné. Un restyling efficace en 2013 prolonge la carrière de ce catamaran apprécié (près de 200 exemplaires produits), mais l’arrivée du nouveau style (avec l’Hélia 44’) sonne le glas de cette génération. Entre le futur Lucia et Hélia, Lipari ne pouvait soutenir la comparaison, en particulier celle du design intérieur. L’Astrea 42’ occupe maintenant une place pivot au sein d’une gamme entièrement renouvelée de 40 à 67’; Aigrefeuille (le site industriel phare du constructeur) a-t-il tapé dans le mille ?

Une nouveauté mise en perspective

Il est aisé de louanger le design extérieur de l’Astrea, car le cabinet Berret-Racoupeau semble avoir sorti le meilleur de sa boîte à outils pour parvenir à l’objectif fixé : rendre désirable le nouveau catamaran de 42’ ! En matière d’architecture, les catamarans se sont d’abord inspirés de leurs ancêtres du Pacifique avant de conquérir une forme d’indépendance occidentale d’inspiration surtout britannique. Dans les années 80, la France, nouveau creuset du "Multihull melting pot" fait feu de tout bois en métabolisant pour la course naissante les influences étrangères et en propulsant sur le marché des catamarans plus "modernes", plus rapides et plus "tendance" que leur homologues d’outre-Manche.

Depuis quelques années, les préoccupations d’aménagement et de design intérieur deviennent prépondérantes pour la plupart des constructeurs ; accompagnant – ou précédant – les nouveaux usages (charter/location, mutation "yachting" de la clientèle). La stylique de "carrosserie" constitue maintenant un nouvel enjeu. Il faut aussi faire preuve d’imagination et de savoir-faire pour adapter hydrodynamique et gréement à ces exigences nouvelles, et parfois co...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article