Route du Rhum

Route du Rhum Essai course : A Capella, un trimaran pour gentleman skipper

Publié le 01 octobre 2014 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Route du Rhum"

Qui s’intéresse un tant soit peu à la course au large en multicoque a forcément croisé cette image un jour. Une petite libellule jaune de 12 mètres qui semble voler sur l’eau, double sur la ligne le grand monocoque noir de 21 mètres de Michel Malinovski et remporte pour 98 secondes la première Route du Rhum. C’était en 1978, et rien ne sera plus jamais pareil. Une nouvelle ère s’ouvre, le développement du multicoque est lancé, et le temps de course sera divisé par trois en trente ans. Sans parler de la vie de milliers de plaisanciers qui, par ricochet, abandonneront cirés et vie penchée pour l’hédonisme du multicoque de croisière. Loin des grosses écuries et des budgets dispendieux, Charlie Capelle entretient la flamme. Comme celui de Mike Birch, son Acapella est un A Capella. Il faut suivre… Le nom de baptême est, presque, aussi le nom du modèle, qui n’est pas sans rappeler celui du skipper !

Route du Rhum : essai A Capella

Trois A Capella sur une même ligne de départ pour fêter la dixième édition du Rhum... Quand les passionnés font vivre, vraiment, la course au large !

Est-ce alors vraiment le hasard qui a réuni Charlie et ce magnifique bateau ? Lui, le Vosgien prothésiste dentaire devenu patron du chantier Technologie Marine en Bretagne ! Et quelle carte de visite que son Acapella. Ce n’est plus un bateau, c’est une extension de son skipper-propriétaire. Récupéré originellement à l’état d’épave, il lui faut sept ans pour redonner une nouvelle ...

Article paru dans le numéro 167. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article