préparation

Refit : folie ou bon plan ?

Publié le 01 février 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "préparation"

Vous vous attendiez peut-être à des débuts plus "sexy", mais soyons pratiques d’entrée, si on veut quitter le port, il faut que les moteurs fonctionnent ! Et pour cela, il faut qu’ils démarrent. Vérifier que les batteries sont en bon état est une action des plus simples. Qu’elles se rechargent bien quand le moteur tourne en est une seconde d’importance, surtout si vous vous décidez à les changer.

Dans tous les cas, pour partir avec un maximum de sérénité, prévoyez a minima une importante révision : vidange, filtres huile air gasoil, turbine, courroies. Vous pouvez d’ores et déjà budgéter 800 euros TTC par moteur. Si vos engins ont beaucoup d’heures, à ce travail de base, il faudra idéalement remplacer les silent-blocks, faire tarer les injecteurs, le jeu des soupapes et réviser l’échangeur, ce qui devrait entraîner un surcoût d’environ 2 000 euros TTC par moteur. A ce niveau de facture, si plus de travaux sont à prévoir, autant dire qu’il vaut mieux repartir sur un échange standard (moteur reconditionné pour 5 000 euros environ par moteur) ou un radical changement pour du neuf, mais la facture s’envole alors à plus de 12 000 euros l’unité.

Sur une unité d’occasion, de nombreux acquéreurs sont tentés de remplacer leurs moteurs par des modèles plus puissants. Même si d’origine les constructeurs proposent effectivement deux motorisations, la plus faible ne peut pas être totalement inadaptée. En effet, au risque de la lapalissade, ce n’est pas le moteur qui fait ...

Article paru dans le numéro 169. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article