Catamaran

Naviguez, oui, mais bien assuré !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Catamaran"

C’est toujours lorsqu’on s’y attend le moins que ça arrive. Vous êtes aux sports d’hiver : après une bonne journée de ski ou de raquettes, vous écoutez distraitement les infos. La nouvelle du jour ? Une grosse tempête frappe le port d’attache de votre multicoque. Impossible d’intervenir : vous êtes à plusieurs centaines de kilomètres – voire plus. Là-bas, votre multi rague sur le catway : les tissus de verre sont passablement lacérés. Une grosse réparation s’impose, la peinture de tout le flanc de coque est à refaire. Le devis peut atteindre facilement 8000 ou 10 000 €, bref, l’année commence bien. Je sais de quoi je parle, ça m’est arrivé ! Etes-vous assuré pour ce sinistre ? Un peu tard pour se poser la question, me direz-vous. Pourtant, ce genre d’événement arrive plus souvent qu’on ne l’imagine, et a fortiori quand on navigue beaucoup. Qui n’a jamais eu à déplorer une collision au mouillage suite à un dérapage, ou tout simplement en manœuvrant dans un port ? Les conséquences sont souvent bénignes, mais parfois plus fâcheuses.

Pourquoi s’assurer ?

Dans de nombreux pays, dont la France, l’assurance bateau n’est légalement pas obligatoire. Pourtant, et comme pour la voiture, votre assurance responsabilité civile habitation ne vous couvre pas pour votre activité favorite, sauf à bord d’une toute petite embarcation. En revanche, dans la pratique, au vu des risques que vous pouvez faire encourir aux autres plaisanciers, une attestation d'assurance marine vous sera systématiquement demandée si vous souhaitez accéder dans un port de plaisance ou une marina. L’assurance devient donc dans les faits imposée. Si une Responsabilité Civile spéciale bateau peut couvrir certains dégâts occasionnés à des tiers comme les infrastructures portuaires ou un autre navire, les dangers ne s’arrêtent pas là. Un accident peut survenir même par beau temps sur une mer calme : une erreur de navigation peut entraîner une voie d’eau, un passager peut glisser et se blesser en tombant. Une assurance bateau couvre les passagers que vous transportez. Une couverture loin d’être inutile, car les frais engendrés par un accident – blessures, frais d'hospitalisation et médicaux – peuvent vite s’avérer insupportables. Sans compter les frais liés à la recherche et au sauvetage des passagers et du skipper, ou à un éventuel rapatriement, voire remorquage en cas d’échouement. Ne pas oublier les dommages immatériels consécutifs, comme les préjudices financiers. Mais ce n’est pas tout : au vu de l’investissement engagé – un multicoque est généralement un produit d’une grande valeur –, l'assurance permet de couvrir également le bateau. Les cas de fortunes de mer (naufrage, pillage, abordage) sont rares, mais peuvent malheureusement survenir à tout moment, y compris pendant l'hivernage et lors du transport. A considérer également : le risque de vol et d’incendie. Dans le cas d’un financement en leasing ou crédit, une assurance pour couvrir ces dommages matériels, mais aussi ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article