Le mot du Captain

La colère de John Fletcher, le révolté du Multi !

Publié le 21 septembre 2017 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Le mot du Captain"

Ma planète pour un café !

Arrêtez les ordinateurs, coupez les lumières.

Faites taire le four micro-ondes et le radar.

Elle est votre nord, votre sud, votre est et votre ouest,

Votre semaine de croisière, votre dimanche de nav,

Vous croyez que l’électricité jamais ne finit, vous avez tort.

Ces quelques lignes inspirées par le magnifique poème de Wystan Hugh Auden ne masquent pas ma colère ! Je n’en peux plus de nous voir tous nous enfermer dans le cercle vicieux du modernisme aveugle. Qu’y a-t-il de plus énervant que de se voir créer plus de besoins au fur et à mesure qu’on les assouvit. Je m’explique. Alors que l’avènement des ampoules à Led, aussi bien pour les feux de navigation que pour l’éclairage intérieur, et les progrès des pilotes automatiques auraient dû nous libérer de toute contrainte énergétique, nous nous sommes empressés de trouver de nouveaux usages accroissant notre consommation de façon exponentielle. Et que je vous mets un traceur couleur 12 pouces à chaque poste de barre, un autre à la table à cartes, quand ce n’est pas un quatrième dans la cabine propriétaire ! Un ordinateur qui tourne 24h/24, la machine à café, une autre pour laver le linge, une troisième pour la vaisselle, l’air conditionné comme dans un palace de Miami, un dessalinisateur pour pouvoir prendre des douches « comme à la maison » quand il existe de très bons savons écologiques et adaptés à l’eau de mer qui nous entoure sans limite, le radar, des prises partout pour nos ...

Article paru dans le numéro 185. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article