Course au large

Du café au Rhum…

Créez une alerte e-mail sur le thème "Course au large"

D’une transat de légende à une autre

La Transat Jacques Vabre va être passionnante, puisque les bateaux en lice sont menés à la limite par des duos de très haut niveau, mais cette course est aussi le corridor de préparation de la future Route du Rhum/Destination Guadeloupe 2018. Imaginez la flotte "turbo chargée" au départ de St-Malo si tous les M50’ et l’ensemble des Ultimes (soit les multicoques de plus de 60 pieds inclus les MOD 70 et Spindrift 2, acceptation plus ouverte que les restrictions du collectif Ultim limité à la jauge 24 à 32 m) sont présents pour l’édition des 40 ans… Il faudra aussi parler des transfuges de la classe M50’ en pleine mutation – voir encadré (Vers un monde sans Sida/Eric Nigon, Olmix/Pierre Antoine…) – et des 40’ de la classe Rhum Multi dont le très performant Jess de Gilles Buekenhout (voir témoignage). Plusieurs classiques Golden Oldies de toutes tailles seront également au rendez-vous, citons les 3 inoxydables A Capella (Acapella/Charlie Capelle, Bilfot/JP Froc, Happy/Loïc Peyron), Pir2/Etienne Hochedé (Langevin 50’), Rusty Pelican-Koen Joustra (Newick 44’, sous réserve de fin de travaux), Trice3 de Pierre Tanays (Newick 37-40’)… Bref, une édition des 40 ans qui devrait battre tous les records. En attendant le départ très attendu de cette course mythique le 4 novembre 2018, nous avons voulu connaître l'état d'esprit des skippers des M50 avant la Jacques Vabre et le prochain Rhum.

La température en MULTI 50’

Armel Tripon

Nous venons de terminer notre qualif de 1500 milles avec Réauté Chocolat dans des conditions très variées, et notamment un passage du Fastnet avec 30 nœuds et 3 m de vagues, premier vrai test au large pour nous 2, et retour très positif sur le comportement du bateau dans la mer, l'électronique, le pilote, nos voiles embarquées. On revient avec une job list pleine en vue de la transat ! Après la mise à l'eau en avril, nous avons enchaîné les navigations en équipage en baie, en régates et entraînements avec aussi quelques sorties de relations publiques avec notre sponsor. Nous avons réellement commencé le double fin juillet, et cela va se poursuivre sur septembre et octobre, avec des sessions au large de plusieurs jours pour nous mettre dans le rythme, nous coordonner, appréhender les manœuvres et sensations de nuit, acquérir des automatismes, travailler nos réglages de pilote. Nous serons au départ de la Transat Jacques Vabre avec Vincent Barnaud ; cette course va aussi me permettre d’emmagasiner de l'expérience au large en équipage réduit et de certaines manœuvres en solitaire dans du vent léger. Nous partons avec l'ambition de donner le meilleur de nous deux. Je serai au départ du Rhum ; cette course s'est construite en 1978 sur la victoire hallucinante (98 secondes !) de Mike Birch à bord d’un petit trimaran jaune de 12 m face à Michel Malinovosky et son monocoque de 25 m ; un drame aussi : la disparition d Alain Colas ! Il y avait à cette époque une vraie excitation autour de la ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article