Voyage

Ystafell - En croisière aux Bijagos

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Les bancs de sable se déplacent et on navigue sereinement dans 10 mètres d’eau, et tout à coup, on prend une décharge d’adrénaline car on vient de passer sur un fond de 2 mètres ! Plus loin, la carte nous donne 10 mètres d’eau, mais le sondeur n’est pas d’accord et trouve 1,50 m. C’est peu quand on cale 1,30 m ; nous sortons le sondeur à main pour vérifier, et le fil à plomb, bon bougre, nous octroie 1,70 m. On respire un peu ! Le lendemain matin, nous repartons vers l’île d’Orangozinho, assez proche du village Bijagos de Wite que nous souhaitons visiter. Sur la carte, on ne trouve pas de chemin qui partirait de notre mouillage, par contre, depuis la plage au sud de l’île, plusieurs chemins mènent au village. Nous allons donc faire une partie du chemin à six dans l’annexe. Quitte à faire deux voyages cet aprèsmidi, si le vent se lève ! Le lendemain, nous partons pour Boloma, ancienne capitale de la Guinée avant Bissau et dont les guides nous vantent le charme des vieilles bâtisses coloniales abandonnées. Nous tombons sur une ville défoncée, quasi déserte, où le marché principal abrite seulement deux étals. Nous comptions faire notre départ de Guinée depuis Boloma, mais le bureau de l’immigration est fermé, comme la plupart des commerces. Il faudra retourner à Cacheu, contre le vent et le courant. On s’habitue à naviguer dans 3 mètres d’eau avec des cartes imprécises, tout en savourant la ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous ? Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article