Ystafell

En croisière aux Bijagos

Dans cet archipel de Guinée-Bissau composé de 88 îles et îlots, la cartographie est quasi inexistante et très imprécise. Ce qui n’a pas empêché Ystafell d’y naviguer, avec beaucoup de bonheur.

Qui : Fanch & Cathy
Où : Archipel des Bijagos, Guinée-Bissau
Multicoque : Katalu 42
Blog : www.ystafell.wordpress.com 

Les bancs de sable se déplacent et on navigue sereinement dans 10 mètres d’eau, et tout à coup, on prend une décharge d’adrénaline car on vient de passer sur un fond de 2 mètres ! Plus loin, la carte nous donne 10 mètres d’eau, mais le sondeur n’est pas d’accord et trouve 1,50 m. C’est peu quand on cale 1,30 m ; nous sortons le sondeur à main pour vérifier, et le fil à plomb, bon bougre, nous octroie 1,70 m. On respire un peu ! Le lendemain matin, nous repartons vers l’île d’Orangozinho, assez proche du village Bijagos de Wite que nous souhaitons visiter. Sur la carte, on ne trouve pas de chemin qui partirait de notre mouillage, par contre, depuis la plage au sud de l’île, plusieurs chemins mènent au village. Nous allons donc faire une partie du chemin à six dans l’annexe. Quitte à faire deux voyages cet aprèsmidi, si le vent se lève ! Le lendemain, nous partons pour Boloma, ancienne capitale de la Guinée avant Bissau et dont les guides nous vantent le charme des vieilles bâtisses coloniales abandonnées. Nous tombons sur une ville défoncée, quasi déserte, où le marché principal abrite seulement deux étals. Nous comptions faire notre départ de Guinée depuis Boloma, mais le bureau de l’immigration est fermé, comme la plupart des commerces. Il faudra retourner à Cacheu, contre le vent et le courant. On s’habitue à naviguer dans 3 mètres d’eau avec des cartes imprécises, tout en savourant la chance que nous avons d’être là, au milieu de cette faune et de cette flore incroyablement riches, au contact des habitants extrêmement gentils et accueillants. Nous voilà à Cacheu. Nous sommes dimanche, et là, tout est ouvert. Nous avons même pu organiser le ravitaillement en gasoil. Nous serons livrés, par bidons, demain matin sur le quai ! Et nous avons commencé l’avitaillement en eau, mais nous avons été interrompus par la coupure d’eau quotidienne. Alors, oui, venez, les voileux et les autres, n’ayez pas peur ! La Guinée-Bissau est un pays formidable !

Articles les plus lus dans cette catégorie

Voir tous les articles

Numéro en cours

MM 225 - juin/juillet 2024

Découvrir le numéro

Articles sur le même thème

Abonnez-vous

Toute l'actualité à partir de 3€ / mois

S'abonner au magazine

La vidéo du mois

Notre dernier hit YouTube!

Regarder la vidéo

Le Multihull of the Year

Les résultats 2024

Découvrer les résultats
pour vos achats, consultez

Les petites annonces

Toutes les annonces
AIKANE 56'
Visible :
MARSEILLE, France
Année :
2009
690 000,00 ttc€