Voyage

SEA & SUN - En perdition à La Graciosa

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Qui : Jola & Piotr
Où : La Graciosa, îles Canaries
Multicoque : Sea & Sun, prototype construit en Pologne en 2003 – 8,50 m x 4,50 m
www.facebook / Piotr Przezdziecki


Après une semaine de traversée, fatigués, nous approchons de La Graciosa, très prudemment, la nuit est bien noire. Nous entrons enfin dans le port. Nous nous sentons en sécurité. Quand on embraye l’inverseur, il n’accroche pas, fait beaucoup de bruit et ne pousse pas comme il le devrait. Nous repérons un bout de quai, à terre, quelqu’un nous fait des signes à l’aide d’une lampe de poche. Nous abordons le quai avec l’espoir qu’il va nous indiquer où nous amarrer. Je suis extrêmement surpris quand il me dit que nous devons ressortir jusqu’au matin. Nous tentons de lui expliquer que nous nous occuperons de tout au petit matin, mais que là nous sommes fatigués, qui plus est avec des problèmes de moteur. Une seule réponse : « Quittez le port immédiatement ! » Nous nous dirigeons donc vers le mouillage – enfin nous le pensions. Jola cherche à savoir de quelle baie il s’agit. Nous revenions dans le détroit. Enfin, nous le pensions. Nous sommes en eau peu profonde, entourés de rochers, et bientôt échoués. Le cata flotte encore, mais il refuse de s’arracher aux petites roches qui dépassent du fond de l’eau de quelques centimètres. Je tire des fusées de détresse rouges, dont une directement en direction du port. J’agite un autre feu, je crie au secours. Jola hurle aussi. Nous sommes enfin aidés par des habitants à terre. Le premier trou s’est produit dans la coque bâbord. La marée monte, et ça devient dangereux. Désormais, notre bateau meurt sur les rochers, chaque vague le détruit un peu plus. Nous n’avons qu’une assurance en responsabilité civile. Nous ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article