Océan Atlantique

Sainte-Hélène

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Comme à notre habitude, nous arrivons de nuit. Le faible éclairage que nous offre le ciel étoilé dépourvu de lune laisse paraître des formes escarpées, hautes et sombres. D’immenses bouées rondes et plates sont parfaites pour faire office de corps-morts en attendant le jour. Et c'est au petit matin que nous découvrons la silhouette de la fameuse île de Sainte-Hélène.

Pour faire sa clearance, il faut aller à terre, et pour ce faire, il faut faire appel sur la VHF au petit taxi-boat et à son savoir-faire pour avoir une chance d'arriver entier sur la terre ferme. L’incessante houle rebondit en effet sur le rivage et nous devons nous accrocher à des cordages en imitant au mieux le Tarzan de notre enfance, pendant que le manœuvrier tente de se rapprocher au maximum de la digue en béton. Séquence "émotions" garantie !

Rapidement, les papiers sont remplis sans aucune difficulté. La clearance finie, nous partons immédiatement explorer ce magnifique village encastré dans la vallée. C’est un tout autre monde, les gens sont calmes, souriants, complètements déconnectés. Les habitations sont gaies et toutes colorées. Jamestown est la capitale de Sainte-Hélène et ne compte pas plus de 700 habitants. Elle est surplombée par un interminable escalier serti dans la montagne, surnommé Jacob’s Ladder. Exactement 699 marches à escalader pour atteindre le Ladder Hill, d’où la vue est imprenable sur la baie de Jamestown.

Quelques cafés, un marché, un parc et un musée pour quelques activités plutôt calmes. 

Nous nous sentons reposés et complètement imprégnés du lieu.

A voir, à faire :

Bien sûr, quand on pense à Sainte-Hélène (si nous avons bien suivi nos cours d’histoire à la l’école), on pense à Napoléon. Il faut savoir que, sur l’île, il y a quelques centaines de mètres carrés de terre officiellement française. Bonaparte vécut les six dernières années de sa vie à Longwood House, "emprisonné" dans ce petit paradis, où il était malgré tout libre de faire beaucoup de choses pour un prisonnier.

Il y a quelques taxis-bus disponibles à l’entrée de Jamestown qui vous emmèneront pour quelques livres sterling faire le tour de Sainte-Hélène et vous faire découvrir les centres d’intérêt.

L’île est tout simplement magnifique. C’est un mélange de hauts plateaux brumeux, de forêts verdoyantes et de bords de mer rocailleux.

Check météo et mouillage :

Nous n’avons jamais fait de navigations plus calmes que dans l’Atlantique Sud. En partant de la Namibie, il faut mettre le cap plein ouest. Il n’y a pas de saisons pour traverser, ni de précautions particulières à avoir. L’alizé va d’est en ouest, plein portant en suivant la route traditionnelle. Il y a 1 200 milles à parcourir depuis Walvis Bay en Namibie, soit une dizaine de jours sans se presser.

Sainte-Hélène est un immense rocher sans plages, ce sont des falaises abruptes qui tombent dans la mer. Le seul mouillage se trouve au nord-ouest de l'île. Tout est très bien équipé pour les embarcations de passage ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article