Océan Atlantique

Les "Pirates" au Vénézuéla

Publié le 01 décembre 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Les informations à la véracité douteuse diffusées entre plaisanciers on l'air de bien fonctionner, il n’y a pas de voiliers. Quelques cases, des embarcations locales et sur la plage des pêcheurs affairés à démêler un filet à poissons ; un panneau : "Bienvenidos a la Republica Bolivariana de Venezuela". Toutes nos appréhensions s'estompent devant les saluts et les sourires des habitants, un bien-être général nous transporte loin de la réalité du monde. Est-ce de l'inconscience de notre part de vouloir outrepasser la psychose générale ? Devant la petite marina margaritaine, seulement trois mâts scintillent, nous apprendrons que, parmi ces déraisonnés, nous sommes le vingt-sixième bateau cette année à ancrer au Venezuela. Bien sûr, la vie est vraiment bon marché pour un voyageur en voilier, sorte de rêve pour subvenir à nos besoins sans un gros capital. Cependant, vivre à l'année dans cet état d'Amérique latine a des contraintes et pas des moindres pour la population.
Passé la première nuit, le comportement inoffensif et indifférent des gens nous a mis à l'aise. Nous n'avons ressenti aucune menace, subi aucune agression, ni perçu de danger au port ou en ville. Entre les centres commerciaux ultra modernes, les marchands ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article