Antilles

Les Antilles en trimaran de croisière, que du bonheur !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Antilles"

Nous avons loué à Pointe-à-Pitre. Le premier équipage voulait voir les Tobago Cays. Après Sainte-Lucie, et parce que notre loueur nous avait déconseillé un arrêt à Saint-Vincent, nous avons filé directement jusqu'à Bequia. Conduite à gauche, écoliers(ères) en uniformes, architecture différente de la Guadeloupe ou la Martinique : pas de doute, nous étions bien dans une ancienne colonie britannique. Au réveil, nous avons été abordés par un pêcheur qui nous a proposé des langoustes fraîchement pêchées, un vrai délice ! Le lendemain, nous faisions escale à Mayreau, notre objectif était pratiquement atteint : des eaux turquoise et des plages de sable blanc bordées de cocotiers. Puis nous sommes arrivés aux Tobago Cays. Il s’agit d'une réserve, et nous y verrons des tortues de mer, une raie et toutes sortes de poissons multicolores. Quelques jours plus tard, nous étions de retour comme prévu à Pointe-à-Pitre pour un changement d'équipage. Désireux de moins naviguer, nous sommes partis vers Marie-Galante, un vrai petit coin de France en forme de paradis. Nous sommes tombés en admiration devant cette plage de la Ferrière avec sa plage de sable blanc, là où Laurent Voulzy trouva son inspiration pour composer sa chanson "Belle-Ile-en-Mer". C’est à partir d’Antigua que la croisière est devenue sportive : en effet, notre guindeau s’est mis à patiner. Il nous faudrait désormais remonter l’ancre et sa chaîne à l'huile de coude, en amarrant parfois deux longues amarres afin qu'une équipière nous aide au winch électrique. Par trois fois, elle devra se jeter à l’eau, la ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article