Océan Atlantique

Le (demi-) tour du monde d’Alizé - Deuxième étape | Brésil/ Tristan Da Cunha

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

En mer, les occupations sont plus variées qu’on ne pourrait le penser : on mange, on dort, on cuisine, on joue, on fait du sport, on goûte, on admire, on lit, on apprend les nœuds, on refait le monde, on mate la météo, on met le gennaker, on enlève le gennaker, on empanne, puis on réempanne, on prend un ris, on fait du riz, et on recommence, pas forcément dans le même ordre... Tout ça agrémente nos belles journées. En fait, j’appréhendais beaucoup de me retrouver avec mon père, mon homme et mes meilleurs potes sur un catamaran. Il n’y a plus efficace comme test que la vie au large pour savoir si ça le fait avec quelqu’un ou non... Ou ça passe, ou ça casse. A bord, pas d’échappatoire – à part une des pointes avant ou encore la tête de mât pour les plus téméraires. On n’a pas d’autre choix que de se retrouver face à soi-même. Prendre sur soi et parler dès que l’on sent la moindre tension pour crever l’abcès direct, voilà pour moi la clef d’une relation saine et apaisée. C’est une belle expérience. Et quand ça marche, un lien magique se tisse, pour la vie. Mais ce n’est pas facile tous les jours : avec les caractères bien trempés que nous avons tous, il faut parfois mettre son ego de côté.

Service quatre étoiles : à table !

A bord de Maitai, nous nous complétons plutôt bien ; de vraies petites fourmis ! Il n’y en a jamais un qui fait plus ou moins que les autres. Et dès qu’il s’agit de manger, on est tous chauds. Un d’entre nous coupe les courgettes pendant que le deuxième pêche le poisson, le troisième lave la salade et le dernier épluche le concombre. On doit bien passer deux heures par jour chacun à mitonner de bons petits plats. Ce qui est super, c’est que le catamaran est suréquipé niveau matos de cuisine et énergie, alors on peut se faire plaisir et utiliser tous les instruments que l’on veut. Merci aux trois panneaux solaires avec leurs 990 W ! Au programme : gâteaux, salades multicolores, pain maison, pancakes, cakes à tout, lentilles, soupes de potiron, entremets, gratins, pizzas, rillettes de poisson « maison » avec la pêche du jour, eh oui, Messieurs ! Bon, on a quand même l’avantage d’avoir une chef cuistot 4 étoiles à bord, merci Lisa ! Ah on le bichonne, notre Captain ! Ça nous rattrape de tous ces moments où on crie et on saute partout. Ou encore de toutes les conneries qu’on raconte…

Un matelas en moins sur le bimini

Pour la transatlantique nord, on s’est permis d’installer les matelas sur le bimini. Ils sont réalisés sur mesure et sont attachés grâce à des pressions. Mais lors d’un grain, une rafale à 40 nœuds nous les a arrachés – on a juste pu en sauver un à la dernière minute, coincé sur les panneaux solaires. Avant que ce matelas ne s’envole, c’était notre spot du soir ; on se posait là-haut et on regardait toute cette eau qui nous entourait. Au milieu de tout ce bleu, on refaisait le monde, une bière à la main au coucher du soleil. On parlait de projet du genre : « Mais qu’est-ce qu’on va faire après ? On ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article