Voyage

Lady’t Bee - La pêche du bord contre un restaurant aux Bahamas

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Affairé à préparer le petit déjeuner, j’aperçois, sur le récif voisin, un bouquet noir qui agite son ramage dans le jour naissant. Ce sont les palmes de l’ami Cyril ! Il a attaqué sa traque langoustière de bonne heure, le bougre… C’est vraiment un passionné compulsif d’une redoutable efficacité. Débarqués à terre, nous marchons le long d’une route non goudronnée, fréquentée par de rares pickups. Une dame s’arrête pour faire la causette. Elle tient un restaurant. Nous voilà parvenus au bourg : l’établissement nourricier est bien là, comme indiqué. Pas de menu, pas de tarif, mais une grande salle à manger aux allures de cantine. Qu’est-ce qu’on va manger et combien ça va nous coûter ? Nos hôtes sont gentils et souriants, mais pas causants. Nous voilà bientôt attablés devant des mets appétissants. Bières fraîches, jus de fruits aux glaçons. Aux murs, des myriades de photos de très nombreux poissons. Elles mettent en scène des trophées de pêche. Le moment de l’addition approche. La patronne demande si les convives sont rassasiés et satisfaits. Désireux d’échanger un peu sur les us et coutumes locaux, j’avance un sujet d’actualité : « On dirait que vous avez un club de pêche bien actif, ici… ». J’espère que cette introduction l’incite à se livrer un peu. En même temps, je glisse à nos amis : « Vous ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'abonner

Abonnez-vous ? Multicoques Mag et profitez de nombreux avantages !

Abonnez-Vous

Partagez cet article